Bienvenue à Quantico

Nous sommes en phase finale pour devenir les prochains Mulder et Scully du F.B.I. Notre avenir d’agents se décide donc sur ce dernier entretien. Malheureusement il risque d’être un peu plus musclé que prévu.

Le point G

Et bien nous voilà à l’aube de trois jours de jeux à Grenoble. Le train, encore chaud, décompresse sur les rails de la ville alors que nous sommes déjà en marche vers notre première destination. Les deux escape games prévus proviennent de l’enseigne Escape Arena maintenant nommée Challenge The Room.

Nous sommes accueillis pas un alignement de trois Men in black ; le masque sanitaire noir au nom de l’enseigne apportant une légère confusion. Les trois personnages, mains dans le dos, presque au repos militaire étaient assez impressionnants. L’un d’eux nous approche et commence à nous adresser la parole avec une douceur en complète opposition avec la première impression.

Après la séquence des étapes sanitaires, réglementaires, conviviales et de mise à l’aise terminée, elle nous amène directement dans la salle de briefing de Quantico, le haut lieu de recrutement du FBI. Notre mission : analyser une vidéo et en ressortir les éléments que seuls des agents surentraînés tels que nous peuvent percevoir.

Un premier pas pour les ¨Potes !

Lors de ce test, rien ne va finalement se passer comme prévu. Le jeu commence donc et nous faisons face à des énigmes assez linéaires, elles n’occupent malheureusement que la moitié de notre équipe. Il nous faut donc permuter les rôles régulièrement de façon à ce que tout le monde puisse participer à l’ensemble de l’escape game.

Les décors sont assez sommaires, mais l’utilisation de l’espace est particulièrement réussie. Bien qu’il nous faille reconnaître qu’il est difficile d’agrémenter un bureau officiel de façon crédible, la réalisation générale se tourne plus vers l’histoire à raconter et ce, de manière bougrement efficace.

Le mastering, au travers de notre instructeur, est très présent et directif tout le long de l’enquête. À tort ou à raison, il nous accompagne sur chacune des étapes, expliquant – guidant – les élèves vers les actions à mener. À mes yeux, cette voix off est un peu trop présente et ne nous laisse pas assez faire nos preuves. Mais après tout, cela nous montre que le FBI tient particulièrement à l’atteinte de notre objectif, vu qu’ils sont incapables de le faire eux-même !

Un grand pas pour l’Auvergne Rhône-Alpes

Évidement – pour se la péter un peu – nous sortons victorieux de cette épreuve largement en avance. En même temps, on était encore frais et la motivation était palpable en ce début de journée. Nous nous posons pour le débriefing et découvrons que les gérants sont présents. Nous aurons le plaisir d’échanger avec eux sur la salle, l’origine de Challenge the Room et surtout, notre passion commune des escapes…

Au final, un escape game très linéaire qui laisse peu de place à ceux qui ne sont pas sur « l’atelier » en cours de réalisation. Bien qu’il faille changer régulièrement les binômes pour permettre à tout le monde de s’amuser, le jeu reste fluide et ne souffre d’aucune incohérence, le tout ponctué par un mastering un peu présent mais efficace.

Une pensée sur “Bienvenue à Quantico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *