‘Escape’ Game

Nous allons vous faire ingurgiter la substance CinQ5, elle stimule votre capacité intellectuelle mais perturbe légèrement vos sens. Dans une heure, il vous faudra ingérer un autre produit qui en neutralise les effets, sinon, ils deviendront permanents.

Un accueil glacial

Froid. Il fait déjà froid dehors mais c’est aussi une personnalité glaciale qui nous accueille chez Enigmania. Affublée d’un acolyte pour le moins dérangé, hésitant et bégayant, le couple nous prend en charge. C’est une entrée en matière qui change radicalement de ce que nous avons eu l’occasion de rencontrer jusqu’alors. Les deux individus sont vêtus d’une blouse de laboratoire, de gants en latex et portent chacun un stéthoscope autour de leur cou. Rien n’y fait, nous avons du mal à nous croire dans un escape game et nous sommes peu enclins à la sérénité.

Autoritaire. Nous sommes un peu perturbés, arrivant dans un pays étranger, enchaînant les jeux, l’accueil nous semble disproportionné par rapport à ce que nous venons faire. Et maintenant qu’ils ouvrent la bouche, l’incohérence est encore plus flagrante. Nous sommes traités comme des cobayes, nos petits noms sont désormais « Sujet Un », « Sujet Deux »… et sous une certaine autorité, nous remplissons un questionnaire sur notre santé. Nous apprenons que nous sommes donc ici pour tester un médicament et qu’au vu de nos réponses au questionnaire, nous sommes aptes à participer de notre plein gré à l’expérience.

Expérience. Nous sommes donc invités sans trop de ménagement à nous désaltérer. Après avoir bu une gorgée de la bouteille qui nous est attribuée, nous sommes épiés et surveillés pour interpréter la moindre de nos réactions ; personnellement, je n’ai pas trop senti les effets. Puis nous sommes envoyés manu-militari dans une pièce complètement noire. L’expérience semble pouvoir commencer.

Un effet d’optique

Noir. La pièce est totalement noire et il est très difficile de commencer à se repérer, est-ce l’effet du médicament ? Quoiqu’il en soit, tout s’éclaire soudain dans un effet graphique des plus surprenants. Les droites deviennent courbes, le sol s’échappe sous nos pieds et le couloir face à nous semble interminable. Vous l’aurez donc compris, tout le jeu réside dans la perte des points de repères des joueurs. Même si cette première salle n’est qu’une mise en jambe, elle est particulièrement impressionnante graphiquement. Les énigmes quant à elles seront une pure formalité et nous passerons donc à la suite sans trop d’encombre.

Suite. Et quelle suite ! Je n’avais jamais vu une pièce comme celle là. Il n’y a plus de sol ni de plafond. L’étagère de la pièce est complètement improbable et les énigmes qui en découlent le sont tout autant. Nous avons eu l’impression d’être dans un parc pour enfants, version adultes. Toutes les énigmes sont ludiques, logiques et surtout amusantes ! J’ai très rarement eu autant de plaisir à jouer dans un escape game. Nous étions 4 joueurs et nous avons eu de quoi nous occuper tous les 4 pendant tout notre temps de jeu.

Et. Les énigmes sont donc accessibles, dans un décors soigné et totalement psychédélique. Le jeu est original, mais son point fort est indéniablement sa conception. Il est tout particulièrement exhausté par un pitch de base décalé, mais même en sachant cela, c’est une véritable réussite graphique.

Fin. Il fallait bien que les effets du médicament cessent et provoquent notre retour à la réalité. Nous sortons donc de ce jeu par un moyen des plus imaginatifs afin de retrouver nos deux compères qui, bien que toujours les mêmes sont littéralement différents.

Une mise en scène rondement menée

Chaud. Nous retrouvons donc nos hôtes souriants et charmants, totalement aptes à la discussion et tellement en opposition face à leur précédente performance. Nous sommes scotchés. Tout était tellement bien orchestré, rôdé et manigancé que nous en restons sur le cul. Nous prenons un plaisir infini à discuter jeux et escape games avec eux. Sur la genèse de leur scénario, sur notre ressenti à chaud. Bref, nous discutons tellement que nous ne voyons pas le temps passer et l’heure de notre prochain jeu avance.

Au final, cet escape game possède une recette des plus recherchée : des concepteurs passionnés et créatifs, mélangé à une réalisation excellente – incl. des décors bien entretenus – saupoudré d’un soupçon de « what the fuck » nécessaire à leur acting et à la mise en scène. C’est vraiment un très bon moment que nous avons passé et cet escape devient pour nous l’incontournable de Sofia.

Une pensée sur “‘Escape’ Game

  • 07/01/2020 à 10 h 08 min
    Permalink

    Vive les game master qui te mettent dans une super ambiance!
    Ils sont au top pour cette salle, et ils font la différence

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *