Inside Opéra

Il est capital de lever la malédiction du Fantôme de l’Opéra et le libérer à jamais de l’emprise qu’il a sur ce lieu mythique : L’opéra Garnier.

Le ballon fantôme.

Après la fermeture d’Inside PSG au Parc des Princes, Team Break se lance donc dans un nouveau défi mais cette fois au palais Garnier, que dis-je… à l’Opéra Garnier : Inside Opéra. Nous avons eu l’occasion de faire pas mal d’event Team Break pour notre plus grand plaisir parfois pour notre plus grand déplaisir dernièrement. Et il m’a fallu user de beaucoup de conviction pour motiver les troupes.

Score 1-0. Mais pour qui ?

Tout d’abord, l’accueil : nous rentrons place par place (logique) puis on nous distribue un masque chacun et un plan cacheté pour quatre (comme nous étions cinq, nous en avons eu deux !). Le reste de l’accueil est totalement oubliable, mais puisque c’est un event, c’est assez normal.

Un bref mot est lancé depuis les enceintes : n’ouvrez pas le plan… ; mot absolument pas écouté par la quasi totalité des joueurs ; les Potes – eux – sont restés studieux forcément ! Nous observons donc – comme des enfants pressés d’en découdre – l’ensemble des joueurs lisant l’histoire avant les autres… ; no comment.

Puis le ballet des acteurs commence pour nous expliquer le pitch global. Personnellement, même si je comprend la finalité de cette mise en scène, je n’arrive vraiment pas à la cautionner : tout est traduit en anglais. Les acteurs jouent donc une première fois en français (actors are playing a first time in french), puis c’est la sauce anglaise qui prend le relais (and then are playing the same thing in english). Et bien croyez le ou non : c’est pénible tout en gâchant le jeu des acteurs !

Bref, la délivrance arrive et à nous l’Opéra Garnier : OUAH ! C’est la première fois que je mettais mes cinq doigts de pieds (en Five Fingers donc) à l’Opéra Garnier et c’est rien de dire que la claque est bien là. C’est magnifique ! Nous commençons donc en décachetant l’enveloppe et l’on se lance à la poursuite des différents éléments.

Rien de très difficile dans les énigmes proposées : suivre le plan, des PNJ, regarder, observer (parfois le palais, parfois les autres joueurs) et les énigmes se font assez facilement. En fait, tout l’intérêt réside dans le lieu dans lequel nous évoluons et l’effort fait pour les costumes.

Flûte alors !

Une fois l’ensemble de la quête résolu, nous sommes conviés à la répétition ultime de l’orchestre et à la fin du plan machiavélique du Fantôme de l’Opéra. C’est amusant, ludique et très agréable à voir – entendre. Et puis, soyons honnête, c’est surtout très rare comme occasion.

Au final un event agréable à faire non pas pour le challenge proposé, mais plus pour avoir l’opportunité d’évoluer dans un décor somptueux, de visiter en s’amusant, mais vous n’apprendrez pas grand chose au sein des énigmes sur l’Opéra en lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *