La Prohibition

Malgré la prohibition, quelques bar clandestins continuent leur activité. Vous êtes chargés d’enquêter sur un bar avant l’arrivée de son tenancier.

Casino – Bowling – Resto – Bar et maintenant Escape Game

Durant nos quelques heures de discussion, nos hôtes de WonderLandes nous apprennent qu’il y a, depuis récemment, un autre escape sur Dax. C’est comme ça que nous nous retrouvons dans une randonnée à la recherche de ce nouvel escape game à Saint-Paul-lès-Dax sous un soleil de plomb. La raison pour laquelle nous n’avons pas pu trouver cet escape game avant c’est qu’il est mixé avec un Casino, un bowling, un resto-bar à tapas… Bref, un complexe de loisirs en tout genre qui va probablement attirer pas mal de monde de tout horizons et qui jusqu’à présent n’a que peu communiqué sur son escape game.

Nous profitons donc des quelques heures qui précèdent l’escape game pour nous reposer et nous ressourcer près du lac jouxtant le casino avant d’entrer dans le vif du sujet qui nous amène ici. Notre game master est souriante et même pétillante. Elle comprend soudains l’ampleur de la tâche qui est sienne que de satisfaire un groupe de blogueur qui approche lentement mais sûrement de leur 200e escape game.

Le déguisement de chef de brigade (non pas en cuisine, mais policière) est enfilé puis notre game master nous raconte qu’un grand ponte de la mafia locale en garde à vue s’apprête à être libéré car ils manquent cruellement de preuves contre lui. Nous sommes donc envoyés à son domicile afin de trouver des indices de sa culpabilité.

Une prohibition de la logique

D’extérieur, l’escape game ne paie pas de mine, mais on oublie vite cette impression une fois dedans. Les premières énigmes commencent et nous sommes rapidement bloqués. Par exemple : nous devons trouver × chiffres, et nous trouverons ×-1 éléments pour déduire les chiffres. Difficile de déduire le dernier dans ces conditions. Et toutes les énigmes que nous rencontrerons poseront ce genre de problème. Est-ce que nous sommes trop habitués et incapables de nous remettre en question ? Sincèrement, c’est dur de répondre. Mais j’ai eu du mal à trouver le lien entre ce qu’il fallait faire pour avancer et les raisons pour lesquelles nous sommes rentrés dans l’escape game.

Une autre des énigmes part d’un référentiel alphabétique (en gros : une lettre = une valeur) et une des lettres est utilisée deux fois (comme si F = 3 et F = 7 l’instant d’après sans justification). C’est assumé par les créateurs, et que si on se trompe de lettre, il nous suffit d’inverser… mais j’avoue ne pas être favorable à cette idée qui privilégie le fait de tâtonner à celui de raisonner.

En dehors de cela, il y a une bonne recherche sur les éléments de décor et l’immersion est très bonne. La salle de jeu est réaliste et conforme à ce que l’on pouvait attendre à l’exception d’une lumière insatiablement clignotante. Le mastering est simple et efficace. Les indices donnés sont fidèles aux problèmes rencontrées sans être trop précis. Ce que je trouve étrange d’un point de vue global, c’est qu’autour de l’escape game, tout est en ambiance Mexicain et Indien : c’est dommage de ne pas avoir fait un escape game sur le thème du Saloon ou quelque chose s’en approchant… Enfin, chacun ses choix.

Alors levons notre verre !

C’est donc dans la douleur et avec un bon nombre d’indice que nous finirons cet escape game in extremis.

Au final, je dois avouer que je m’attendais à un escape game largement plus commercial que ce sur quoi on est tombé. Le jeu est correct, même si les énigmes sont parfois problématiques, on se laisse facilement embarquer dans l’histoire et la scénarisation rend la fin plus agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *