Le patient de la chambre 8

Drame à la clinique Sinople, le patient de la chambre 8 s’est évadé. C’est à votre tour d’aller dans cette chambre, en espérant pouvoir en sortir par vous même.

Un grand espace

Nous avons donc rendez-vous chez Epsilon escape. La licence possède un seul scénario qui jouit d’une bonne réputation au sein de joueurs. Nous allons donc en juger par nous même. C’est dans un hall d’accueil faramineux, avec sièges en cuir et énormément de classe que nous nous rendons.

Sur la table devant nous, un menu avec boissons à disposition. À ce niveau là, on peut déjà dire qu’ils ont mis le paquet permettre aux joueurs une chouette mise en ambiance.

Le briefing est clair et simple sans entrer dans les grandes longueurs. Nous n’avons plus qu’une hâte, celle de rentrer dans le jeu !

Une petite chambre

Nous entrons donc dans l’escape game et la première pièce est super sympa. Le peu d’éléments sur place est cohérent et les énigmes vont avec. En terme de chambre capitonné pour un fou, on peut dire que c’est l’une des meilleures qu’il m’ait été donné de voir.

Malheureusement, pour des raisons inexpliquées, la suite nous a tous complètement laissé de marbre (pour ne pas dire complètement gonflé). Nous avons donc subit la suite des énigmes de cet escape game sans y trouver le moindre amusement et le moindre plaisir.

Il est difficile de raconter pourquoi sans divulgâcher le scénario, mais les énigmes se sont perdues en cours de route. Il n’y a plus grande logique entre les actions que nous devons mener et l’histoire de fond. Et même au sein des énigmes, je n’ai pas trouvé une grande cohérence ni de passion à les réaliser.

Après discussion avec les quatre Potes présents, il s’avère qu’on a tous ressenti la même chose et la même impression qui nous désintéressait totalement de cette histoire et de cet escape game.

Une grosse déception

C’est donc complètement dubitatif que les Potes sortent de cette salle. On tente d’expliquer notre point de vue, mais celui-ci ne sera pas spécialement reçu. Il est donc temps pour nous de ne pas insister et de rentrer chez nous.

Au final, autant j’ai aimé la réalisation et la première partie du jeu, que la suite ne nous a infligé que doute et incompréhension. C’est donc déçus que nous ressortons et j’avoue ne pas spécialement comprendre l’engouement pour ce jeu, mais après tout, il en faut pour tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *