Prison Break

C’est dans les fins fonds de la prison de Pedro et Olga que se déroule cet escape game. En tant qu’agent de Team Break vous avez été faits prisonniers. Profitez de vos 60 prochaines minutes pour vous en échapper.

Une série pour modèle

Comme à son habitude, Team Break reprend les grands noms des séries ou des films pour en faire un scénario d’escape game. Ici, c’est donc aux légendaires frères Scofield qu’ils s’en prennent.

Nul aiguille ou tatouage ne sera nécessaire pour commencer l’escape game, il faudra juste pousser la porte de la licence et être accueillis par un game master souriant qui nous accompagnera bien tout au long du jeu.

Quelques barreaux pour prison

Parachutés dans la prison de haute sécurité, nous commençons donc l’éternelle fouille pour savoir comment débuter. Notre groupe est donc maintenant séparé en deux, et chaque cellule possède à peine un ou deux lits… pour cinq. Heureusement, nous ne sommes pas là pour dormir.

Malgré ce peu d’ameublement, nous peinons à bouger librement dans les lieux jusqu’au moment d’être enfin libérés. Les énigmes qui nous amènent à notre liberté sont  intéressantes et originales nécessitant un véritable travail de cohésion entre les deux groupes.

L’évolution du scénario reprend librement la première saison de la série mais en étant vraiment tirée par les cheveux. Néanmoins, il y a beaucoup de choses à faire et nous seront assez de cinq pour trouver toutes les ficelles du jeu.

Quelques énigmes pour sortir

Les décors sont quand même assez sommaires. On sait qu’il est assez dur de faire de l’originalité pour le décor dans une prison. C’est donc sur la qualité des énigmes qu’on attendra d’être surpris.

À la sortie, notre game master nous proposera une photo finish que je n’ai jamais reçue de la licence malgré mes relances répétées. Tant pis, surtout que je suis assez fan de ce genre de souvenirs.

Au final, un escape game pas spécialement original au vu de l’univers exploité. Heureusement, les énigmes sont intéressantes et nécessitent beaucoup de cohésion pour arriver à la fin en temps et en heure. Après tout, c’est ce que l’on vient chercher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *