Secret of Kryptos

Cela fait 29 ans que trône, devant un des bureaux de la CIA, une sculpture représentant « le secret de Kryptos ». Cependant, personne n’a jusqu’alors été capable de la traduire. C’est à votre tour de tenter de trouver le secret de cette stèle.

Légende

Quand vous cherchez des conseils sur les escape games de Sofia, il y a un nom qui revient souvent : Secret of Kryptos. Il était donc impossible pour nous de nous rendre sur place sans trouver un créneau pour tester cet énigmatique escape game.

L’accueil est lumineux, presque autant que le sourire de celle qui allait être notre game master pour les 75 minutes à venir. Tout est là : du canapé cosy, aux bonbons et à la boisson. On se retrouverait presque comme à la maison. En tout cas, on sent que des efforts ont été faits pour que l’accueil soit impeccable.

Une vague histoire de relique nous est contée. Je ne m’attarde pas spécialement dessus, car cela n’a que peu ou prou d’importance au vu de ce qui nous attend. Ainsi nous plongeons donc directement dans le bureau de James Sanborn, agent de la CIA.

Énigmes

Comme dit précédemment, le but de ce jeu n’a que peu d’intérêt. L’intérêt réside dans les casse-têtes conçus, tous plus improbables les uns que les autres. À titre personnel, j’ai été très dérouté par cette idée. Nous manœuvrons dans un vaste espace, assez peu de choses à fouiller et pourtant, nous avons été, au début, incapables d’avancer. En fait, cela provient de la réalisation très crédible qui s’oppose aux énigmes très « brutes ».

Une fois le deuil fait de l’absence quasi-complète d’histoire et que la suite d’énigmes qui nous attend représente des casse-têtes imbriqués les uns avec les autres, l’aventure se déroule sous les meilleurs auspices et avec fluidité. Et des énigmes, il y en a autant que vous le voulez et vous le pouvez. L’environnement graphique, primordial dans ce genre de cas, est juste somptueux et c’est grâce à une fine observation des lieux et des détails que vous parviendrez à avancer dans ce jeu.

Avec le recul, ce sont vraiment des épreuves créatives et ludiques qui nous sont proposées. Il faut se remettre en question au début de chacune d’elle. Il faut également garder en tête que les éléments visibles ne serviront pas nécessairement tout de suite et qu’il faudra les utiliser probablement plus tard. Il vous vraiment faudra utiliser tout votre saoul pour parvenir à décrypter tous les secrets de ce jeu.

C’est donc un concept intéressant – passionnant pour les code breakers – que nous propose Myst Entertainment mais j’insiste sur l’approche qu’il faut avoir : ce n’est pas un escape game conventionnel. Pas de scénario sinon celui de trouver comment résoudre toutes les énigmes proposées.

Wall of Fame

La sortie est donc jonchée de petits mots de victoire des joueurs ayant tenté l’expérience, tel un papier peint évolutif dont nous faisons partie désormais. Petite mention spéciale pour le tableau de commande de la game master qui est juste hallucinant de conception. On sent qu’il a été pensé pour lui faciliter le travail le plus possible, ça donnerait envie de se mettre aux commandes.

Nota bene : vous pouvez retrouver désormais cette salle chez Freeing sous le nom de Kryptos. Dû à son succès lors des championnats du monde, l’enseigne située dans l’Oise l’a rapatrié dans l’hexagone ainsi que deux autres scénarios bulgares.

Le débriefing, en tant que dernier escape game de cette première journée à Sofia, se passe amicalement, avec une game master aux petits soins pour nous et d’une gentillesse folle. Elle a prisle temps de discuter avec nous tout en nous montrant les coulisses du jeu, on a particulièrement apprécié.

Au final, un escape game passionnant pour les fans de logique. Un peu déroutant par moment mais les énigmes sont passionnantes et vous emmènerons sur le terrain du décryptage forcé. Une expérience inédite et obligatoire si vos pieds vous amènent du côté de Sofia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *