Le repaire des monstres

C’est pourtant simple : on vous demande une seule chose : fuir, courir aussi vite que vous pouvez pour échapper à tout ce qui traîne dans ce manoir : les créations du professeur Oscaruss. Il a passé les 40 dernières années à faire des recherches… À vous d’en rencontrer le résultat.

Un nouveau type d’escape game

Nous sommes de retour sur le sol français après notre périple en Hongrie. Reprenons donc nos bonnes vieilles habitudes de faire nos escape games sur notre territoire. Cependant cette fois, nous allons nous exiler un peu plus loin que Paris, et nous enfoncer dans le 77, à Servon pour être précis, tester un nouveau concept : le Scary Game !

Le pitch est simple, faire un escape game sous la pression du stress et de l’angoisse. J’avoue que sous ces airs attrayants, j’en attendais beaucoup et je n’ai pas été déçu du voyage. L’entrée de l’escape game présente déjà ses arguments.

Nous sommes ensuite accueilli par l’assistante du professeur qui nous explique les règles qui s’apparentent plus à de la survie qu’à de la sécurité. Puis nous jette allègrement dans la fosse aux monstres.

Le repaire des monstruosités

Il n’y a pas de mots pour décrire ce qu’il s’est passé par la suite. Cris, frayeurs, monstres… nous avons été attaqué de toute part jusqu’à trouver quelques salles à peu près au calme dont il nous fallait sortir à la méthode escape game.

Il faut reconnaître que la part d’escape game dans cette histoire est assez faible, les énigmes sont simples, mon on perd facilement tous nos moyens quand nos poursuivants tambourinent à la porte comme des sourds, quand le bruit d’une tronçonneuse est derrière vous, ou quand des cris déchirants sont à vos oreilles.

Les décors des salles sont bien faits, l’ambiance globale est très bien rendue et les longs couloirs en labyrinthe sont très anxiogènes. La présence des acteurs et des jeux de lumière en rajoute au stress ambiant et les sensations procurée sont bien réelles. L’art pour simuler la présence de monstres est aussi très bien recherchée et reproduite : ce qui rajoute à l’atmosphère.

Heureusement que les crises de fou rire sont là pour nous rappeler que nous sommes dans un jeu.

Une expérience inédite

Ce n’est donc pas un escape game, mais une nouvelle expérience que nous avons faite. Je pense que dans ce registre très Manoir de Paris, nous pouvons aller plus loin, et j’ai hâte de découvrir le futur de ce genre de jeu. En tout cas, si vous rechercher quelques sensations forte : je vous conseille fortement de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *