KGB

Récupérez les documents d’un agent double avant que le KGB ne rentre à son domicile. Il semblerait qu’ils soient sur les lieux dans moins d’une heure : à vous de jouer.

Le retour du Lundi

Cela faisait presque 2 ans que nous n’avions pas remis les pieds à l’Antichambre. En deux ans, ils ont ouvert d’autres salles dans un autre local (que nous avons eu la chance de faire à Budapest avant l’ouverture à Paris). Vous pouvez retrouver tous nos articles sur ces escape games, cependant, attention, sur quelques salles, le mastering & la réalisation sont hongrois.

Pour notre séance l’accueil est assez standard, voire un peu froid. On sent le groupe de collègues qui est là pour bosser et pas spécialement pour discuter avec les joueurs. Nous sommes donc mis à l’écart sur notre canapé le temps que notre game master soit prêt(e).

Le début d’une courte aventure…

Le briefing commence et après nous avoir demandé si l’on connaissait les escape games (oui oui, je vous assure qu’on sait ce que c’est). Les règles d’usage nous sont raconté en long, en large et en travers. Alors c’est vrai qu’elle ne nous connait pas, qu’elle ne connait pas notre parcours (et puis on aime pas arriver avec l’étiquette blog) mais quand même…

Au final, presque 15 minutes entre le début de la première phrase et la mise en escape game pour nous expliquer qu’il faut communiquer entre nous et pas forcer sur les éléments collés au murs. (soupirs)

On entre donc – enfin – dans la salle et on y découvre une horreur de papier peint so 70′ à se faire péter la rétine. Bon, nous ne sommes pas là pour admirer les efforts de décoration de l’Antichambre, mais on note tout de suite à quel point cet escape game a vieilli par rapport à ce qui se fait à la concurrence (ou même chez eux dans l’autre site).

Les énigmes s’enchaînent assez facilement, mais pour la partie logique, on va dire que les solutions sont logiques mais pas du tout en lien avec le thème abordé. C’est juste une succession d’épreuves, comme je l’avais déjà vu dans les précédentes salles.

Je pense aussi qu’avec le temps, on devient carrément exigeants !

… plus courte que le briefing.

Bon, il est quand même temps de le dire, c’est donc avec une certaine simplicité que l’on fera le record de cette salle en moins de 30 minutes, ce qui ne nous aura pas passionné des masses : l’âge est passé sur cet escape game, et je crois qu’il va être temps de l’abandonner à son triste sort.

Fait original, notre boisson nous sera proposé à la sortie de l’escape game et quelques discussions vestimentaires nous permettrons d’entamer le dialogue avec l’équipe de l’antichambre. En dehors de cela, les interactions auront été assez succinctes.

Au final, un escape game assez pauvre, dont le temps à l’intérieur aura été presque identique au temps du briefing monocorde que nous avons eu au début et à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *