L.A. Confidential

À force d’enquête à la Lock Academy, nous savons tous maintenant que Jim Key est l’ennemi numéro 1 ! Cette fois, il vous manipule directement pour arriver à ses fins. Vous devez voler un document secret « L.A. Confidential » planqué dans une pièce qui ne se trouve même pas sur les plans de l’Académie.

L.A. elle l’a

C’est un genre de renaissance que l’on peut voir à l’œuvre à la Lock Academy. Après le succès mérité des trois premières salles et la chasse au trésor avec l’opération Mindfall, ce sont de nouveaux locaux et de nouvelles histoires qui nous attendent donc.

La Lock a toujours été à part sur le marché des escape games. En effet, les scénarios mélangent escape et enquête, énigmes et rebondissements. L’environnement – commun aux trois premiers scénarios – laisse découvrir trois histoires indépendantes.

Maintenant que le contexte est installé, on sent que la Lock veut l’exploiter. C’est bien ce qui nous amène dans leurs locaux. Détail de l’histoire, nous avons fait « l’erreur » de faire La révolte à la Lock avant L.A. Confidential. On peut confirmer que l’idée est plutôt de commencer par ce dernier scénario.

Nous sommes donc accueillis par Océane – une fois encore – qui nous régalera de sa bonne humeur habituelle et de son sourire communicatif. Tout sera comme d’habitude en tout point, l’accueil ne souffrira donc d’aucun défaut.

L.A. les yeux revolver

Je parlais donc de renaissance, la Lock veut jouer avec ses joueurs, leurs game masters avec nous et nous à leurs jeux… C’est donc un trio presque fusionnel qui se rencontre pour notre plus grand plaisir. L’introduction est parfaitement scénarisée et nous sommes laissés là pour résoudre un mystère qui va vite nous dépasser. Les énigmes sont principalement toutes logiques mais en plus pour certaines d’entre elles, drôles voire complètement loufoques et c’est sur ce point là que je félicite tout particulièrement les concepteurs.

Les lieux sont soignés et chaque pièce possède son identité qui lui est propre. La fouille aura également une part importante tout du long afin de satisfaire les plus fouilleurs d’entre nous.

Et comme à son habitude maintenant, la Lock nous pondra un petit climax de derrière les fagots qui nous mettra en stress jusqu’à la dernière seconde.

L.A. vraiment phé-no-mé-nal la la la la la…

C’est donc vivants mais blessés dans notre orgueil que nous sommes sortis. Ce nouveau scénario nous a donné le sourire et encore un peu en stress. Nous retrouvons donc notre couarde Océane pour un débriefing très agréable avant de rentrer chez nous et préparer la contre-attaque dans « révolte à la Lock ».

La réalisation de cet escape game est sans aucun reproche possible et la Lock montre une fois de plus que l’on s’éloigne radicalement du code/cadenas. Elle nous offre ici un scénario, du rire et du stress dans une seule heure dans laquelle nous sommes les héros.

Au final cet escape game est un incontournable à faire sur Paris réunissant tous les ingrédients du succès sans pour autant dénigrer ce qu’ils ont conçu dès le début : un sacré tour de force !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *