Goétia

Que faire quand on a une journée de repos, se balader en forêt semble être une bonne idée. Rapidement, ça vire au cauchemar, la voiture en rade, rien aux alentours et le jour qui commence à baisser. Au loin, une cabane, essayons d’y arriver avant la nuit voir ce que nous pourrons trouver comme aide sur place.

Les préparatifs

Vestes ? -» Équipées !

Casse-dalles ? -» Mangés !

Chaussures ? -» Minimalistes  ! (oui, ça sent la private joke, hein…)

Bref, nous étions fins prêts pour notre randonnée dans les fins fonds de la Seine-et-Marne. Personne n’aurait pu prédire à quel point cette aventure allait tourner court ? Derrière le nom de Goétia se cache un terrible secret que je vous laisserai découvrir par vous même… Mais si vous vous aventurez jusque là…. soyez prudent !

Nous avions déjà expérimenté la licence Locked-up au Carré Sénart. Cette fois, nous allons tester l’un des trois nouveaux scénarios qui se situent à côté de Marne-la-Vallée.

L’accueil qui nous a été réservé est très bon. Djé et Audrey ont été aux petits soins avec nous, à l’écoute avant et après les escape game. En plus, ils étaient complètement ouverts à la discussion et à la critique (constructive cela va de soit, sinon aucun intérêt). Malheureusement, il manquera seulement la moitié des fondamentaux (un petit truc à grignoter) pour que ce soit parfait.

Le briefing est clair et précis, même s’il n’est nul besoin d’aller dans les détails. Nous entrons dans cet espace, seuls (enfin, que l’on croit… ou aimerait croire…).

À l’aventure compagnons !

Ce que l’on peut noter d’entrée de jeu, c’est la pénombre à peine entrés dans l’escape game. L’ambiance nous plonge dans la nuit noire, dans la nuit noire et obscure, obscure et sombre. Les potes se sont cognés contre les murs (les muuuuuuuurs). Pardon… je me suis égaré. Nous arrivons donc sur le pas de la porte d’une cabane tout de bois vêtue qui semble n’avoir été habitée depuis un long moment. Là personne ne répond et apparemment aucune possibilité de rentrer dedans… à moins que.

Si l’on devait parler des décors de cet escape game, nous dirions que, malgré quelques fausses notes, l’ensemble est crédible. Malheureusement, des éléments vraiment travaillés cohabitent avec des touches un peu brutes sorties de chez le Bricorama. Au final on s’y retrouve, on sait où on est, on comprend vite ce qui s’y passe et on a qu’une envie : s’en sortir !

Seulement, cette envie de sortir devra attendre un peu. Il faut admettre que pendant notre « course-poursuite » contre des éléments déchaînés (oui, je vais un peu rester flou sur ce qui nous court après), nous avons perdu toute notion du temps. Et sans la confirmation finale de notre game master, nous aurions été bien incapable de dire combien de temps nous étions enfermés. Cet escape game a vraiment le don pour nous faire perdre tout repère temporel !

Les énigmes sont fluides et logiques et se résolveraient sans grande difficulté si nous étions dans un univers normal. Mais regarder tout le temps par dessus son épaule, surveiller tout du long les portes et les bruits, cela rend rapidement paranoïaque et fait perdre pas mal de temps.

C’est donc dans cet univers interminable, avec une histoire de plus en plus prenante, avec une ambiance sonore de plus en plus présente et un stress de plus en plus montant, que nous arrivons à en finir avec cette aventure.

Heureux d’en être sortis… mais pas indemnes

Au final, ça marche très bien ; les sensations sont bien là. Le sentiment d’oppression qui se commence lentement voire presque timidement au début puis se développe exponentiellement jusqu’à la délivrance : la sortie !

Histoire d’être un peu tatillons, il y a énormément de façons de faire de cet escape game une expérience beaucoup plus immersive ! Des moments clés peuvent permettre une variation de lumière, un déclenchement de bruits. Mais soyons honnête, c’est déjà tellement bon en l’état !

C’est vraiment ce que j’aime dans ce genre d’escape game, c’est que nous avons voyagé, nous avons vécu une aventure inédite, extraordinaire et les créateurs peuvent prendre différentes voies pour rendre ce scénario parfait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *