Enquête de haut vol

Et si la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry n’était pas ce qu’on pensait. Un détective vient de découvrir de nouveaux éléments qui permettraient de faire la lumière sur les circonstances de son accident.

Le moment du pardon

Deux ans, il nous aura fallu deux ans pour « pardonner » la mauvaise expérience d’Octave, le vampire. Ces deux années ont aussi permis aux Potes d’évoluer sur nos attentes dans les escape games que nous essayons. Bref, retournons dans le 15e arrondissement de Paris pour tenter cette salle sur Antoine de Saint-Exupéry.

L’accueil au sein de l’équipe est bon, l’explication de l’histoire claire et précise, il y a les fondamentaux : bonbons et boissons ? Que demander de plus. Il y a ce je-ne-sais-quoi de mieux dans l’approche par rapport à notre souvenir. Mais ne jugeons pas un pot à son couvercle.

Le moment du jeu

Dans l’escape game, les choses sont un peu différentes. On se rend compte que le bureau pourrait appartenir à n’importe qui, tout comme l’ensemble des pièces de l’escape game : une fois encore, l’histoire n’est qu’un prétexte.

Cependant, point fort, c’est que la plupart des énigmes ont un bon lien sur le thème de Saint-Exupéry. Du coup, même si l’immersion au niveau des décors est assez moyenne, des énigmes axées sur le thème font plaisir à voir et surtout à résoudre. Énigmes qui, elles, nécessitent parfois de prendre pas mal de recul pour les comprendre dans leur ensemble, mais au final restent accessibles.

On est malgré tout parfois perdu sur la suite de ce qu’il faut faire, mais le game master nous aide assez instinctivement et efficacement. Petit point agréable : il y a pas mal de mécanismes vs le nombre de cadenas / clés.

La fouille n’est pas en reste, il y a quelques éléments bien planqués, pour les amateurs du genre. Vu que le détective chez qui nous sommes est assez vieux, l’ensemble des meubles l’est tout autant. On hésite quand même entre la vétusté de l’escape game et la mise à l’époque du lieu car malgré tout, les éléments du décors paraissent assez bon marché.

Le moment de tirer le bilan

Au final, nous sommes sortis content d’être revenus à Tempête sous un crâne et avec l’envie d’aller faire le scénario manquant. J’ajouterai qu’on a pu également vider notre sac sur notre précédente expérience auprès d’une équipe à l’écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *