Entretien avec Gustave Eiffel

Vous êtes ici pour passer un entretien d’embauche et pas avec n’importe qui ! Gustave Eiffel lui-même le supervisera. Il va falloir redoubler d’effort pour tenter d’impressionner l’ingénieur de la tour la plus haute du monde !

Prêts à passer l’entretien

Après avoir réussi Le cachot de la Bastille, nous sommes décidés à revenir chez Gamescape pour tenter le deuxième scénario. Cette fois, nous y rencontrons le maître incontesté des lieux : Irvin ! L’accueil est identique à la dernière fois, il n’y a rien à redire là-dessus.

Nous discutons un peu et découvrons les origines de la licence, les vocations et qui se cache derrière les scénarios. Il est temps maintenant d’entrer dans le vif du sujet et de passer notre entretien avec Gustave Eiffel lui-même. Si vous ne connaissez pas ce nom, je ne peux malheureusement rien faire pour vous.

Il s’avère que finalement, Mr Eiffel ne sera pas là – et que c’était prévu. L’idée est donc de nous enfermer dans son bureau et de nous laisser soixante minutes pour en sortir, si nous en sommes capables.

En cours d’entretien

C’est donc assez simple, la clé est droit en face de nous et est protégée par de nombreux cadenas. Donc tout autant d’énigmes, de mécanismes à trouver, associer et à analyser. Cet escape game est fait en réalité pour les fans de casse-tête !

Pour commencer rien de tout cela ne sera possible sans une étape de fouille. Une fouille méthodique et rigoureuse à travers tout le fourbi que possède l’ingénieur de la tour Eiffel. Mais même cette partie là ne sera qu’une formalité.

Petit plus pour notre groupe, il est composé uniquement d’informaticiens logiques (pléonasme). Les épreuves logiques ont donc été rapidement défoncées et nous permettent donc d’obtenir le nouveau record de cette salle, et la bouteille de champagne associée !

Admis !

Au final, une séance blindée de casse-tête pour les amateurs du genre qui sont très intéressants, mêlés de décors crédibles pour l’époque tout autant que le mobilier. C’est donc un sans faute pour un jeu de logique, mais c’est peut-être un hors sujet pour les puristes de l’escape game.

C’est donc ravis et avec une bouteille sous le bras que nous quittons la licence en vue de rapidement venir faire le troisième jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *