In Prison

Where is Brian ? C’est à vous de le découvrir mais apparemment… il n’est pas dans la cuisine. Malheureusement, en allant enquêter vous retrouvez vous-même incarcérés. Arriverez-vous à sortir à temps ?

Une suite B.R.A.I.N.ique

Il y a une certaine logique chez B.R.A.I.N. : celle de nous enfermer contre notre gré avec pour but de nous en libérer le plus vite possible et comme toujours, bizarrement en moins d’une heure.

Après l’asile, nous suivons les traces de notre ami, cette fois, en prison. L’entrée en matière est sensiblement la même avec une nouvelle touche rôle play de la part de nos hôtes. Et comme une prison ne serait rien sans menottes : nous nous retrouvons vite équipés de cet indispensable accessoire.

Une suite scénaristique

J’avoue que c’est bien la première fois que j’éprouve une certaine douleur avec les menottes tant elles sont fermées fort, il en est de même pour mes compagnons d’infortune d’ailleurs. Ceci étant, cela en rajoute à l’immersion.

Nous sommes donc invités tout en douceur à l’extrémité d’un long bureau, où de douillettes geôles nous accueillent toutes grilles béantes. Cette disposition des lieux n’est pas sans me rappeler opération Dovka, avec en gros une cellule, des lits et un bureau en guise d’ambiance. La ressemblance s’arrêtera là, car les énigmes n’ont absolument rien à voir entre les deux jeux.

Ces énigmes donc, seront le point faible et fort en même temps de ce jeu. Point faible : car elles nous sortent un peu de l’ambiance dans laquelle nous sommes. Nous trouvons des chiffres pour les chiffres qu’ils sont et non pour l’énigme immersive. Force : car, à nouveau se sont de sacrées bons casse-têtes que nous avons à résoudre.

La fouille et les décors seront donc à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’une prison, ni plus, ni moins. Le point fort sera dans la quantité d’énigmes à appréhender et à résoudre dans le temps imparti.

Une suite Caennique

À quelques minutes de la fin nous trouverons le sésame de notre sortie qui nous permettra d’achever victorieux notre visite chez B.R.A.I.N. Le temps nous manquera pour discuter escape game avec les gérants de la licence malheureusement.

À mes yeux, bien que ce jeu soit très agréable à faire également, il ne tient actuellement pas la comparaison avec Psychatric qui propose un véritable univers dérangeant et abouti tout en gardant le même niveau de difficulté.

Au final, un escape game redoutable par sa complexité et sa quantité d’énigme très intéressantes à élucider. Il pêchera par son manque d’intégration des énigmes dans le décor et thème choisi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *