Le sous-marin – Mission Torpedo

Au fond de l’océan, personne ne vous entendra crier. Alors nous devons affûter tous nos sens pour retrouver nos collègues dans un sous-marin perdus dans les océans. Et le protéger à l’aide de nos missiles s’il le faut.

Bis repetita

La licence HintHunt est maintenant bien implantée dans le milieu des escape games. Après s’être essayé à des escape games assez classique en tant que pionnier du genre sur Paris. Elle a lancé de nouvelles créations ces quelques dernières années. L’une d’elle, le sous-marin, est déclinable en deux versions : mission Deep Down et mission Torpedo. Fait unique donc que de pouvoir évoluer dans un seul et unique escape game à deux reprises.

En entrant dans l’appartement, nous ressentons comme une odeur nostalgique car sur les deux salles existantes, nous avons le plaisir de rejouer dans la même salle que notre précédente venue lors de Deep Down.

Notre accueil est assez classique avec une game master très dynamique ne regardant pas à la dépense pour nous insuffler sa bonne humeur (entre autres…). Nous nous retrouvons donc, comme au bon vieux temps, nez à nez avec ce bon vieux tas de taules submersible !

Erratum

On en arrive donc avec la comparaison avec notre précédente session dans ce même sous-marin. Quel effet cela fait-il ? Et bien, selon moi, c’est une erreur. L’avantage certes, est d’arriver en terrain connu, cependant l’inconvénient est qu’il n’y a pas de grande surprise à la découverte des lieux. Mais ça, on s’en doutait déjà.

Tout d’abord, bien que nous ayons joué dans cette salle il y a deux ans, elle est toujours propre et bien entretenue et c’est plutôt une bonne surprise. Ensuite, on arrive à éliminer rapidement les éléments qui ne nous servirons pas grâce aux quelques souvenirs de notre ancienne mission, mais il reste néanmoins de grosses nouvelles surprises.

Le soucis principal proviendra des énigmes qui manquent cruellement de fluidité et/ou de fils conducteurs clairs sur quoi faire et comment le faire. Nous sommes complètement laissés à l’abandon car rien ne nous indique comment avancer. Seule la présence rassurante de notre game master nous permettra d’avancer à travers les énigmes assez floues.

Ce qui a été perturbant est d’avoir du fouiller dans notre mémoire pour définir ce qui avait été utile et tenter d’utiliser ce qui ne l’avait pas été pour tenter d’avancer, en vain. Du coup, nous ne sommes finalement pas rentré dans cet escape game. Bien au contraire, il nous a perdu.

Veni, vidi, vici

En sortant, cette odeur de déjà-vu s’est donc mêlée à celle de la défaite. Mais celle-ci est amère car l’amusement n’était pas au rendez-vous et je pense que le concept même de salle double y est pour quelque chose.

Au final, un escape game que je conseillerai de faire qu’une fois, ma préférence allant pour la mission Deep Down. Cet escape game est conseillé pour les joueurs ayant fait quelques escape games car il manque un peu de guide, si on préfère ne pas être accompagnés par le game master tout le long du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *