Le temple de Torishima

La gastronomie lorraine est en danger ! Après avoir enfin récupéré la recette originelle du pâté lorrain, un ingrédient fondamental nous fait défaut ! Il est temps de se mettre en route vers le japon où ce dernier gît à profusion… Ni la gastronomie, ni la Lorraine, n’ont de frontières…

Le temp(le)s d’un au-revoir

Rien n’est plus triste d’apprendre qu’une enseigne va disparaître. D’autant plus quand cette dernière propose un nouveau jeu, finalisé pendant les confinements. Devant le peu de temps qu’il nous reste, nous avons décidé de rapidement partir pour les Francs-Limiers pour rejoindre notre théâtral Francis Lumière pour sa dernière représentation.

L’offre propose un vol direct pour le temple de M… avec une entrée en matière des plus originales. Notre jeune et fringant steward nous offre une mise en scène préparée et hilarante alors que nous n’avons pas encore mis les pieds dans le temple.

Le trajet maintenant terminé, nous foulons des pieds le lieu sacré à la recherche des quatre fleurs qui nous permettront de réaliser la recette sacrée tenue secrète depuis des lustres : le pâté lorrain !

Torishima mon amour

Bien qu’il ne soit pas simple d’avancer à cinq dans le premier long couloir du temple, nous nous régalons de la richesse des décors combinés à une bonne accessibilité des énigmes ; le tout mélangé avec le ton bien sarcastique de notre game master. L’alchimie de l’ensemble prend et rend la session inoubliable !

Nous continuons d’avancer jusqu’à devoir nous montrer digne face à quatre Dieux locaux. Nous devons remporter tour à tour des épreuves diverses et variées ; toutes plus intuitives les unes que les autres. Et ça marche !

D’énigmes parallélisables en jeux ludiques, nous progressons ; le tout suivi par le regard acéré et l’humour tranchant de notre game master. Les décors sont somptueux, les jeux de lumières sont riches, les instants passés dans le jeu sont tellement amusants qu’on n’a pas envie de s’arrêter. C’est presque une déception d’avoir réussi en si peu de temps… c’est dire si l’ensemble est fluide et logique.

C’est pâté oignons

C’est donc une double peine pour nous. La première est sortir de cet univers si parfaitement réalisé – dans lequel nous nous sommes senti si bien – après une grosse demi heure. La seconde est de devoir dire au revoir de façon un peu plus définitive à Francis Lumière et à ses différentes créations.

Nous ne pouvons blâmer les Francs-Limiers de fermer ; la période étant ce qu’elle est, nous comprenons qu’il est difficile de se tenir à flot. Mais que c’est regrettable de savoir que cette salle ne sera plus jouée le futur. Qu’à cela ne tienne, c’est un honneur d’avoir été l’un des joueurs de ce temple et j’en garderai longtemps un excellent souvenir.

Au final, vous l’aurez compris, cet escape nous a enchanté. Le voyage proposé est intéressant, complet et très bien réalisé. Si vous avez un peu de temps à investir dans cette aventure culinaire d’ici fin août 2021, foncez rencontrer Francis et dites lui qu’il manquera au paysage ludique des escapes games messins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *