L’enquête des shérifs

Le shérif de ClamarTown a été pris pour cible au Saloon pendant sa partie de poker. Est-ce vraiment suite à sa partie ou plutôt un règlement de compte ? À vous d’enquêter sur place.

Être tiré au sort

Le hasard fait bien les choses, nous avons gagné, via Facebook, le plaisir de bêta-tester de la nouvelle salle de Quantum Rooms. Il n’est pas besoin de nous le dire deux fois ! Le temps de réunir une équipe, trouver un créneau et on arrive de suite à Clamart !

Nous retrouvons donc notre game master lors de notre précédant jeu Le voyage temporel. Après quelques instants de discussion, il nous parle donc de sa nouvelle création sur le western. On peut imaginer facilement à quel point il est difficile de faire venir le Grand Est à Clamart – en y réfléchissant, l’inverse aussi.

Être tiraillé dans notre choix

Le chemin pour ClamarTown est semé d’embûches. L’enquête pour savoir qui a tué le shérif commence dans le saloon. Dès l’arrivée dans la pièce, on est frappés par l’ambiance totalement réaliste et immersive. On sent en rentrant dans l’escape game un gros travail sur les décors : du lustre aux murs, de la table au bar, tout y est et c’est un sans faute.

En ce qui concerne les énigmes, c’est assez fouillis en arrivant sur les lieux. Il y a énormément de choses à regarder et à analyser. De plus, suite à des coups de feu et à la panique qui s’en est suivi, la salle est en complet désordre. Puis, petit à petit, la trame principale commence à se dessiner et les éléments à s’emboîter.

Là-dessus, on reconnaît la griffe des concepteurs de Quantum Rooms. En effet, les énigmes sont assez innovantes, presque des jeux à elles toutes seules. Mais comme tout nouveau jeu, il faut en expliquer les règles facilement et les comprendre. Ce qui nous donne donc beaucoup de choses à lire et à comprendre dans un temps imparti.

Être tiré d’affaire

Au final, nous sommes ressortis ravi de ce voyage au Far West. Cependant, nous pensons qu’il reste quelques améliorations à faire sur la lisibilité des énigmes, l’intervention du game master et surtout de la trame principale.

Car oui, il y a une histoire, mais nous sommes quasiment passés à côté. Est-ce par manque de clarté ou parce que dans un escape game, on a tellement peu l’habitude d’avoir un fil conducteur qu’on oublie de le chercher ?

Quoiqu’il en soit, nous pensons que cet escape game à des bons jours devant lui et que le voyage qu’il propose a le mérite d’être de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *