Meurtre à la Nouvelle-Orléans

Un meurtre, aucune piste, la police patauge et fait appel au FBI pour mener l’enquête et c’est là où vous entrez en scène.

Un de plus pour la route

Les quatre escape games planifiés ce jour sont maintenant derrière nous et quelques heures restent encore avant de voir la journée s’enfoncer dans la sombre nuit grenobloise. Quoi de mieux que de caler un dernier petit jeu avant une bonne pizza ? En plus, Au fil du dédale propose un – 15 % pour réservation de dernière minute ! Il en fallait moins que ça pour nous convaincre.

Nous sommes donc rapidement pris en charge à notre arrivée, comme ça, pas le temps de se poser, de laisser l’adrénaline descendre, on ré-embraye directement et on rentre dans le vif du sujet. Notre game master est très enjouée, et bien qu’il s’agisse de son dernier mastering de journée – et pour être honnête, à l’impromptu juste avant ses congés – elle met toute son énergie dans son personnage.

Comme le titre le suggère, il s’agit là d’une enquête et il nous faut comprendre les tenants et aboutissants de ce qui s’est passé sur cette scène de crime. Alors on chausse notre loupe, on affûte nos méninges et c’est parti pour l’autopsie d’une scène de crime !

Une de moins pour la Nouvelle-Orléans

Entre un mastering aux petits oignons et une histoire bien plus complexe qu’il n’y paraît, nous sommes très vite embarqués dans ce crime qui sort de l’ordinaire. Malheureusement, la dynamique du jeu pêchera par son rythme saccadé et ses énigmes souvent trop floues ou approximatives. Ce qui – bien loin de nous aider à résoudre le meurtre – nous amènera vers des conclusions approximatives. Bon, on le savait déjà d’emblée, mais la casquette de Sherlock Holmes n’est pas pour nous…

Du coup, nous ressortons quelque peu déçus par ce manque de lisibilité des énigmes. L’histoire est bien construite mais les indices n’amènent malheureusement pas à la conclusion de manière limpide… à moins que ce soit nous le problème. En effet, n’étant pas bien fan de Murder Parties, nous avons plutôt survolé l’enquête et manqué de tirer au clair certains points.

Une bonne nuit nous attend

Au final, une enquête imaginative que nous avons sûrement bâclée par manque de curiosité ou de sherlockisme. Bien que l’univers soit surprenant, le fil conducteur reste néanmoins assez décousu et peu passionnant pour nous. Nous saluons malgré tout l’énergie déployée par notre game master qui à tout donné sur cette session tardive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *