Recto Verso

Un couple follement amoureux se sépare mais décide de toujours vivre dans le même appartement. Du coup, ils érigent littéralement un mur entre eux. Serez-vous capable de les réunir ?

Un sujet différent

Sur le marché des escape games, il y a bon nombre de scénarios différents mais on arrive facilement à les catégoriser. Une fois enlevé les éternels sujets de prison ou de virus : que reste t-il ?

C’est dans un sujet donc complètement différent que nous nous plongeons cette fois chez Padlock. Cette fois, il y a deux paramètres assez rares qui entre en ligne de compte : la séparation du groupe d’un côté, et un escape game basé sur la pure logique de l’autre.

Dans le thème choisi et le scénario raconté : la séparation de l’équipe se fait presque naturellement. L’histoire est très bien choisie et rajoute un Pep’s d’amusement et d’originalité qui nous colle tout au long du jeu.

Black or White ?

C’est l’absence complète de fouille qui contre-balance des énigmes très casse-tête. De la logique pure et dure, difficilement injectable dans un contexte de jeu et pourtant bien réussi : amateurs du genre, foncez.

Une part des énigmes est individuelle et chaque groupe doit les résoudre, mais une fois la logique trouvée, elle s’applique des deux côtés de l’escape game de manière analogue. Et il y a donc des énigmes communes impossibles à résoudre sans l’autre groupe.

Une fois tout cela réalisé, l’escape game est presque fini. Si vous aimez jouer tout un jeu avec vos amis, je conseille donc de passer votre chemin. Néanmoins, il faut reconnaître que les décors, l’histoire et les énigmes façonnent cet escape game intelligemment.

Un sacré challenge

Il faut donc aimer la pure logique, travailler à mi-temps ensemble et avoir une âme romantique pour se mêler des histoires de cœur de M. Rekto et Mme Verso – ou l’inverse.

Au final, un escape game original à tout point de vue, mais dans ce genre de cas, je regrette juste de ne partager qu’une partie de mon expérience avec mes amis. De plus, il a une énigme ou deux qui me paraissent plutôt issues de la chance que de la logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *