Le trésor des templiers

Un trésor légendaire se cache chez l’un des descendants du Cardinal Lemoine. Vous êtes mandatés par la Confrérie des Assassins pour pénétrer sa demeure et vous en emparer… quelque soit l’époque !

Le secret des temps pliés

Je vous vois venir, on a beau renommer un escape game « le secret des templiers ». La référence reste néanmoins Assassin’s Creed : Le film avec Michael Fassbender et Marion Cot… bon… juste Michael… Fort heureusement, cet escape game est sorti largement avant le nav… film et n’en hérite donc aucunement.

Il s’appuie plus sur la licence d’Ubisoft qu’autre chose (OUF !). Après, est ce qu’on vous demande de grimper sur les murs, de sauter du haut d’une église pour tomber dans une brouette pleine de foin… Rassurez-vous, il n’en est rien. Les règles restent donc les mêmes que pour les autres escape game. C’est bien pieds au sol et sans avoir à tuer qui que ce soit que vous allez devoir retrouver la relique sacrée de… on s’en fout en fait…

L’accueil est assez à la chaîne chez The Game et chaque game master prend son groupe et l’installe confortablement à côté de sa salle. Nous avons eu par le passé le loisir de faire plusieurs salles chez eux. La boisson est proposée, mais pas de bonbons (claque sur les doigts). Notre game master commence les présentations (autant de lui-même que de la salle). C’est un peu une habitude chez The Game : se présenter, le game master se présente et tente de nous expliquer notre future aventure.

Néanmoins, malgré l’énergie débordante de notre game master, nous avons été complètement indiscipliné et je tiens à présenter nos excuses auprès de ce cher Paul, qui a été parfait du début à la fin.

Vers l’infini et au-delà

On entre donc ensuite dans un bureau assez austère et commençons la fouille et analyse des lieux. Un gros logo de l’Animus s’impose à nous et nous laisse deviner que nous allons pas tarder à voyager à travers les époques. Les énigmes restent assez simples à élucider et ne nous posent pas spécialement de problèmes.

Au cours de notre voyage, nous allons avoir la surprise de rencontrer de magnifiques décors qui vont nous plonger assez facilement dans l’univers du jeu. Tout cela contribue à une immersion quasi parfaite du scénario. Quasi car il existait au 14e siècle des cadenas tout frais sortis de Leroy Merlin…

Une fois notre objectif atteint, la sortie s’offre à nous et ressortons victorieux d’avoir trouvé la relique gardée jalousement par les croisés et convoitée par la confrérie des assassins. Le débriefing et la photo se dérouleront dans la même bonne humeur qu’à l’accueil, donc rien à dire là-dessus.

Et donc ?

Une fois encore, The Game nous prouve que leurs escape game sont d’un bon niveau. Ils toujours aussi agréable à faire. Pour conclure, un escape game à faire sur Paris, les fans de la licence ne seront pas dépaysés, les autres évolueront dans un univers agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *