The Mayan Temple

Après avoir découvert un temple maya dans les sous-sols de Bruxelles, nous avons envoyés un explorateur qui n’est jamais revenu. Aurez-vous l’audace de suivre sa trace ?

Les abords du temple

Nous sommes accueillis dans une très belle salle d’accueil, spacieuse, lumineuse, joliment décorée. La devanture de la licence Enygma se voit de loin grâce à un énorme engrenage qui tourne et un vélo en guise de présentoir à flyers.

Même si nous sommes un peu en retard, notre game master est très souriante et nous propose du café ou de l’eau. Elle nous montre aussi quelques casse-tête disposés sur la table. La résolution de l’un d’entre eux est même une condition requise pour débuter le briefing. C’est marrant et l’ambiance est détendue.

Nous ne pouvons échapper aux traditionnels rappels des règles de base, mais notre petite équipe de trois peut rapidement se rendre devant l’entrée du temple maya. C’est là que le scénario nous est conté avec le sourire. Nous sommes ensuite laissés seuls avec nous-mêmes avec comme première mission : trouver comment rentrer dans le temple. La mise en jambes nous amuse et nous entrons bien échauffés.

Un temple averti en vaux deux !

Les décors sont plutôt réussis, mais des améliorations restent possibles. En effet, les prises électriques et les radiateurs n’ont pas été cachés, ils ont juste été repeints et ça ne fait pas très « temple maya ». Certains éléments de décor commençaient en outre à être fatigués et auraient mérité d’être recollés convenablement.

Au niveau des énigmes, sans être particulièrement originales, elles sont bien ancrées dans le thème, logiques. Nous apprécions la présence de mécanismes et d’énigmes sensorielles. On regrette juste la présence de deux cadenas, pas très bien intégrés dans le temple. Néanmoins on s’amuse bien et le temps passe de manière fluide.

Vers la fin du jeu, nous sommes légèrement déçus par un léger « couac ». Nos faibles compétences de fouille nous font passer à côté d’un objet indispensable. La game master nous indique approximativement son emplacement mais nous manquons d’observation et passons à côté. Très vite, elle nous indique alors que l’énigme est résolue et que nous pouvons sortir de la pièce !

Une fin en demi-teinte… mais…

Nous n’en croyons pas nos yeux, il reste plus de 15 minutes au compteur et un cadenas n’est pas ouvert. Elle nous rejoint et nous explique alors que, ne nous voyant pas trouver l’objet en question, elle a eu peur de ne pas l’avoir remis en place et a préféré nous débloquer le dernier mécanisme à distance. Elle s’excuse de ne pas avoir donné d’indice plus précis sur la localisation de l’objet et elle est si gentille que nous la pardonnons sans effort :-).

Alors que nous sommes sur le point de partir, un autre game master entre pour commencer sa journée et se met à nous parler des autres escape games bruxellois, belges, et même français. Nous sommes tombés sur des passionnés qui n’hésitent pas à recommander chaudement les collègues. Chouette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *