Bornazium

Deux professeurs sont kidnappés et forcés par un militaire maléfique à reprendre une expérience russe oubliée depuis longtemps mais toujours sinistre dans laquelle des super-soldats extrêmement dangereux sont créés grâce à d’horribles modifications génétiques – Bornazium !

Militaire – Savant – Sérum

On revient à quelque chose de légèrement plus contemporain que de déterrer de vieilles momies égyptiennes. Cette fois c’est dans un univers plutôt bunker que nous nous dirigeons. Le lieu est assez compliqué à trouver et ne paie clairement pas de mine.

Néanmoins, c’est un accueil coloré et chaleureux qui nous attend avec un nombre incalculable de photos de groupes pendues tel le linge en train de sécher sur une corde. Tôt ou tard, nous aussi allons figurer sur ce Wall of Fame.

Le pitch est simple, empêcher l’utilisation d’un sérum créant des super soldats d’être utilisé à de mauvaises fins. La mission est claire, à nous d’être efficaces !

Vieux – Usé – Passable

Le jeu se déroule en deux phases distinctes : trouver l’accès au bunker, y trouver le sérum et s’enfuir. L’appartement servant de cachette et assez classique et décoré avec les moyens du bord (sûrement une bonne vieille brocante). Les énigmes sont classiques et assez passables, elles ne nous laisserons pas un souvenir impérissable.

La seconde partie est – quant à elle – beaucoup plus dynamique avec des décors beaucoup plus immersifs. L’ensemble respire le vieux et on perçoit beaucoup plus facilement la trame du scénario. Les énigmes sont plus alléchantes aussi car on a vraiment l’impression qu’elles ont été travaillées et pas juste posés pour faire passer du temps au joueur.

Climax – Fin – Photo

Le climax final rajoutera un petit coup de pression aux joueurs des plus plaisant et collant une fois encore au scénario. Notre hôte nous racontera, à notre sortie, quelques anecdotes avant de nous immortaliser sur son mur !

Prochaine aventure : GLaDOS

Au final, un escape game en demi-teintes avec un début assez fade mais qui offre un bien chouette déroulement par la suite. Pas indispensable sur la route de Sofia, mais agréable à faire tout de même.