El Cartel de San Pedro

Votre premier mission au sein du cartel a été de livrer 20 kilos de cocaïne. Malheureusement vous vous êtes fait chopper. Vous avez deux choix : soit rester à attendre la pendaison, soit sortir les mains vides et la cartel vous le fera payer… à moins que,  sortir avec la cocaïne, pourrait vous sauver la vie.

Yéné mé lésséré yamé manipulé

On continue donc notre série chez Too Late, je ne vous ai pas raconté notre course aux escape games sur place. Nous avions convenus que si nous réussissions rapidement les trois salles proposées, nous pourrions peut-être faire la 4e dans la foulée. Lors de la Mission infiltration, nous ne nous sommes pas trop mal débrouillés… mais malheureusement, nous allons perdre tout espoir de faire la 4e après cette salle.

Nous sommes donc enfermés – encoooooore – dans une prison – toujoooooours – au Mexique. Mais cette fois, c’est double peine : si on échoue notre évasion : on est pendus, si on réussi sans la cocaïne, on est condamnés… Il n’y a donc qu’une seule échappatoire possible : trouver les 20 sachets de drogue et partir en moins d’une heure !

Heureusement pour moi, je suis accompagné de Fragui, mon détecteur de cachettes ! Mais avant de pouvoir le lancer à la poursuite des petits sachets, il me faut le libérer et nous frayer un chemin vers la sortie… Vite, le temps presse !

Lé indiches dé Pedrolito

C’est avec son ubuesque accent mexicain de Bayonne que Pedrolito va nous guider au fil de nos aventures. Et comme cela ne suffisait pas d’intervenir pour nous aider, il intervient même quand on se parle entre nous. Loin d’être dérangeant, on se retrouve en fait avec un troisième larron de cellule. Bon, il semble juste là pour nous raconter que des conneries : soyons honnête, il le fait très bien !

En dehors donc de notre loufoque game master, nous sommes donc coincés dans des prisons séparées d’un épais mur de pierre. La fouille et l’analyse de la situation peut donc commencer. S’évader de nos cellules respectives ne sera qu’une formalité pour la team habituée que nous sommes. L’évolution au sein de l’escape game par contre sera un petit peu plus douloureux. Nous y arriverons cependant avec l’aide de Pedrolito entre deux chansonnettes.

Néanmoins, quelques énigmes incohérentes viendront ennuager ce doux spectacle laissant place parfois à un curieux mélange de perplexité et d’incompréhension : mais toujours dans la bonne humeur.

Cherché lé chachés

Mais le vrai défi de cet escape game réside dans la fouille minutieuse et intense des moindres recoins de la prison pour trouver ces vingt sachets de coke. C’est qu’ils en ont collé partout les bougres ! Et surtout de quoi rendre ma tête chercheuse complètement folle ! Nous avons dû en trouver les ¾ sur notre chemin en faisant l’escape game. Ce sont par contre les 5 derniers qui nous ont donné du fil à retordre.

Quoiqu’il en soit, c’est libres et poudrés que nous sortirons la tête encore sur nos épaules de cette prison Mexicaine. Retrouver Pedrolito nous fera balancer entre une curieuse envie de le remercier et une furieuse envie de lui coller sa coke où j’pense !

Au final c’est un escape game assez classique avec quelques bonnes ficelles. Le principal brainstorming résidera dans une fouille intense d’un décor magnifiquement réalisé. Au passage, je remercie Florian de l’équipe car c’est lui qui ajoute la petite touche personnelle qui rend cet escape game totalement amusant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *