Escape House

Le but est de trouver un chemin pour sortir – jusque là c’est assez logique – et ce, en 60 minutes. Êtes-vous capable de de résoudre l’ensemble des puzzles de ce mystérieux domicile ?

Y aller

Il est important de comprendre dans quel état d’esprit nous nous trouvons à cet instant. Après 7 escape games jusqu’à présent et hormis la déception du premier, le niveau s’avère être très élevé cette année. À la sortie de 3 escape games passionnants le matin même, nos sens sont en éveil.

Nous entrons donc dans des sous-sol hongrois – un peu comme d’habitude… – pour trouver nos game masters. Ceux-ci sont assez discrets mais comme nous parlons français entre nous, ils n’osent pas trop nous déranger et nous interrompre. Ils nous donnent le script en anglais qui grosso modo nous propose de rentrer dans une maison pour en sortir – ok admettons. C’est parti !

L’accueil est assez sale et poussiéreux et si on se réfère à notre expérience, ce n’est pas prometteur pour l’escape game… On s’arme donc de notre courage et l’on entre dans le vif du sujet.

Y entrer

C’est donc sans surprise que nous découvrons une salle très grossièrement meublée, câblages apparent dans les hauteurs et parfois accessible, dans l’ensemble assez poussiéreux. Nos mains se lancent dans les étapes de fouilles malgré elles, car il faut l’avouer, ça ne donne pas envie. Tout semble vieilli, des locaux au moindre accessoire.

L’avantage d’avoir peu de meuble c’est qu’il y a peu à fouiller, l’ensemble des énigmes est très accessible et nous n’aurons pas à rester longtemps ici… c’est du moins ce que nous pensions. Il faut cependant noter qu’il y a de l’espace dans cet escape game. Le soucis c’est que – quelque soit la pièce franchie – c’est pauvre en meuble et en décoration, et tellement salle que même le soleil refuse de s’y aventurer. On a même trouvé des florins dans un fauteuil (monnaie locale) avec une demi tonne de déchets en tout genre. Dans notre épreuve on y découvrira des énigmes assez différentes par rapport à d’habitude mais pas spécialement intéressantes malheureusement. Cependant certaines nous bloquerons quelques minutes.

Les pièces de la maison se suivent, de murs (presque) blancs en murs (presque) blancs et obtiennent une identité que grâce à la présence d’un meuble (canapé pour le salon, lit pour la chambre, pc pour le bureau… C’est à peu près tout…). Nous avons eu l’audace de soulever le tapis… un nuage nous a asphyxié pendant les 10 minutes qui ont suivi ; nos poumons – eux – sont traumatisés pour plus longtemps…

En partir

Vous l’aurez compris, ça n’est pas passionnant, c’est assez sale, nous sommes tombés dans une licence qui profite du succès des escape game pour en monter un assez insignifiant.

Nous sommes partis aussi rapidement que nous sommes arrivés sans réellement d’intérêt pour notre game master ou l’accueil qui nous l’a bien rendu.

Au final, passez simplement votre chemin… ça vous permettra sûrement de faire de bien meilleures escape game.