La faille temporelle (chapitre I)

La disparition d’une de nos équipes et une faille temporelle, voilà les problèmes que vous devrez résoudre afin de mener à bien votre mission. Dépêchez vous, le temps vous est compté !

La réalité virtuelle, kézako ?

Première expérience dans la réalité virtuelle en mode escape game : nous sommes complètement émoustillés par ce que cela peut donner. Dire qu’on a hâte de tenter l’expérience est un doux euphémisme.

Nous arrivons donc au fond d’une cour, accueillis avec un gigantesque sourire mais nous devons attendre que le groupe avant nous sorte afin de ne pas être spoilés. Soit.

Le Graal nous ouvre enfin ses portes et l’accueil est plutôt sobre voire désordonné. Cela tient sans doute à la jeunesse du local. Les bonbons sont là, mais pas de boisson. Ça sera donc la moitié des fondamentaux… c’est pas tout ça, mais on y tient.

Les explications d’usage sur la manipulation des manettes, de l’ambiance virtuelle et de la mission sont claires et limpides. On a tellement hâte que cela commence. Nous nous équipons donc de notre casque réalité virtuelle filaire, accroché au plafond avec un espèce de cordon ombilical prêt à nous étouffer à chaque instant en plus de deux manettes.

À quoi cela ressemble t-il ?

L’intégration des joueurs commence un par un et nous nous retrouvons tous les quatre ou du moins, nous retrouvons nos avatars colorés. L’histoire est limpide et bien contée et les énigmes sympathiques sans grande difficulté.

Le soucis, est que nous devons faire tous la même chose, donc à partir du moment où l’un de nous a trouvé l’action à faire, il prévient les 3 autres compères. Une fois les 4 actions faites, l’histoire avance. Cela sera pour moi le seul gros défaut du jeu. Sinon, les décors et les époques sont tout bonnement magnifiques. On voyage, on traverse le temps, on retrouve des cités perdues avec même le luxe d’un petit voyage dans l’espace…

Après notre expérience, nous avons beaucoup discuté avec notre game master, très sympa et très ouvert à la conversation.

Au final, une chouette expérience et si vous êtes fan de réalité virtuelle, à faire absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *