La tumba olvidada

Par L'Orga

Après des années de fouilles, le Dr Lehner et son équipe ont trouvé ce qu’ils cherchaient : une tombe royale égyptienne qui avait été oubliée sous les strates désertiques. Une fois les premiers travaux de conservation terminés, quelques chanceux pourront enfin explorer les lieux et en découvrir les secrets. Prêts à avoir du sable dans les chaussures ?

Un vieux rêve qui devient réalité

Barcelone, ce voyage longtemps imaginé, souvent rêvé mais tellement compliqué à organiser. Il nous aura fallu trois ans et l’accalmie de la crise sanitaire pour enfin pouvoir nous projeter dans cette ville à l’extraordinaire renommée ludique. C’est maintenant chose faite et je vous laisse le plaisir d’y découvrir nos aventures.

À peine atterris sur le sol espagnol qu’une foule en délire nous attendait à l’aéroport. Une fois l’équipe reconstituée, direction Misterios de Kemet pour une aventure pas totalement raccord avec le pays hôte : la tombe d’un pharaon !

Cap sur l’Égypte donc avec une tombe nouvellement découverte qui nécessite les meilleurs archéologues (nous, cela va sans dire) pour en extirper les secrets. Mais telle une cougar sur Justin Bieber, un piège s’est refermé sur nous, ne nous laissant que peu de temps avant une mort imminente mais Ô combien glorieuse.

1er escape game, 1re baffe !

En terme d’immersion, il y a probablement autant de façon de faire une tombe égyptienne que d’escape games sur ce thème. On a déjà rencontré pas mal d’adaptations : du papier peint peu crédible aux efforts réalistes sur les reliefs. Misterios de Kemet propose, quant à eux, une immersion dans le haut du panier. Les murs sont travaillés et détruits suffisamment pour rendre l’histoire crédible et pas assez pour nous empêcher de jouer.

Les énigmes, elles-mêmes racontent une histoire, celle de la momie encore anonyme, emprisonnée ici, nous menaçant de finir ses jours avec elle. Nous sentons le besoin et l’envie de connaître l’identité de notre hôte, de notre geôlier. Cette idée nous obsède au point d’être persuadés qu’il s’agit de notre salut. Nous concentrons donc tous nos efforts sur les indices nous permettant de découvrir ses goûts, son âge, son sexe jusqu’à enfin avoir son nom !

Ce sésame nous offre la voie de la rédemption, mais même ce chemin est semé d’embûches, et la dernière épreuve se révèle être plus acrobatique que cognitive. C’est néanmoins le prix à payer pour retrouver notre liberté. Quelques derniers efforts et la lumière du jour est à nous !

Une nécessité, non… deux !

Pour les escape games d’Espagne, on rajoutera deux nouveaux indicateurs :
– Impact linguistique anglais (ILA) ou espagnol (ILE) : à savoir le besoin de maîtriser la langue de Shakespeare ou l’Espagnol.
– Impact musculaire et corporel (IMC) : à savoir le besoin d’une remise en forme physique pour faire le jeu.

Plus l’indices est fort, plus il nécessite la connaissance de l’anglais (A) / espagnol (E), et / ou une certaine forme physique (IMC).

Pour ce jeu, en dehors de quelques lectures en anglais, rien d’insurmontable : ILA 2. Quelques enjambées plus complexes mais rien de spectaculaire IMC 2.

Prochaine aventure : d’une pyramide à la mine

Au final, nous ressortons ravis de ce voyage en Égypte qui annonçait bien la qualité des salles espagnoles. Bien qu’ayant trouvé une immersion plus intense encore au cours de ce voyage, cet escape game offre déjà un sacré niveau en terme de décors, de qualité de jeu et de plaisir. Une tombe qui nous a parlé en quelque sorte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.