Le Mystère Petiot

Vous enquêtez depuis des années sur l’intriguant professeur Marcel Petiot. Vous recrutez quelques enquêteurs avec vous pour vous rendre à son domicile afin de trouver de quoi concrétiser vos soupçons. A peine la porte passée, elle se referme derrière vous. 

Vite, le professeur ne va pas tarder à rentrer.

Dans la joie et l’allégresse

Continuons notre journée pleine de rebondissement de façon aussi légère qu’un pet sonore dans une église. Nous sommes donc toujours chez Éric – Brainstorm Escape – prêts à l’attaque de notre deuxième scénario, qui – selon lui – est le plus difficile des trois. Et bien allons en juger par nous même…

L’inconvénient de faire tous les escape games d’une licence le même jour, c’est qu’à un moment on arrive à se géolocaliser dans l’espace de l’immeuble et savoir presque où sont les pièces cachées (en tout cas… dans quelle direction) mais cela ne gâche en rien le plaisir du jeu et de l’immersion. Et puis après tout, on ne va pas se plaindre de faire trop d’escape games d’un coup non plus hein !

En ce qui concerne donc le thème de notre 2e salle, il s’agit donc du mystère Petiot ; un médecin qui excellait dans l’art de la découpe (pour ne citer que le plus petit de ses talents), on sent d’ici venir donc un sujet donc bien lourd et nous allons vite voir comment il est traité.

Dans l’appartement et son entrée

C’est donc dans un appartement sobre à la décoration restreinte que nous entrons et commençons notre fouille. Celle devra être bien minutieuse pour arriver à bout de tout ce que cache cet appartement. Heureusement, notre équipe saura faire front à ce problème avant de pouvoir nous aventurer dans les méandres de cet appartement aussi tortueux que l’esprit de son propriétaire.

Une fois les premiers éléments en mains, les énigmes s’enchaînent assez logiquement et rapidement mais en grandes quantités… c’est un véritable repère de poupées russes que nous réserve cet escape game, au point de se demander si une heure sera suffisante pour tout explorer. Nous le saurons bien assez vite.

La particularité de cet escape game est que tous les fondamentaux de l’escape game y sont passés au crible, nécessitant une remise en question perpétuelle, se souvenir de ce que l’on a vu il y a 10 minutes, refouiller avec un œil neuf… tout.. sans cesse et ce sont ces éléments qui hisserons cet escape game dans la sphère très prisée des « difficiles ».

Il n’en reste pas moins que notre flair et instinct – et pas mal de chance – nous sortiront de chacune des situations avec une certaine légèreté et c’est sous les applaudissements de notre game master que nous ressortirons avec un record qui – selon lui – sera difficile à battre.

Dans l’univers du tueur et sa salle de jeu

Il faut cependant reconnaître que, même si l’horreur du personnage est bien présente, l’ambiance reste légère et on aurait pu aller largement plus loin dans la profondeur de l’âme du personnage. Les énigmes sont accessibles et la décoration générale crédible.

Au final, c’est un escape game quantitativement épuisant mais passionnant à faire pour les fans de challenge. Je reste donc ravi de cette expérience et à titre personnel j’aimerai plus d’escape game de cette trempe pour mon plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *