The Ring

Une pénombre naissante, une cassette vidéo et tout d’un coup, le téléphone sonne… Dans 7 jours… Tout le monde connait la légende de Samara Morgan, mais êtes vous prêts à la vivre ?

Encore une cave

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous levons de bonne humeur et prêts à en découdre sur les événements qui nous attendent. Nous tentons ainsi de chasser de notre esprit le cuisant échec de la veille ; ce n’est pas tant temps réalisé, mais plutôt d’avoir subit un escape game aussi raté sur le thème d’Harry Potter.

Nous allons donc chez MoviEscape – licence dont l’essence même est de proposer des escape games sur le thème de films. Il y avait 4 histoires différentes et nous avons jeté notre dévolu sur The Ring.

 

Une fois encore, l’accueil se passe dans une cave et je vous avouerai que la première impression fût assez mauvaise. En effet, le zéphyr des souvenirs amers de la veille étant encore omniprésent. C’est encore avec un personnage qui ne maîtrisait pas la langue anglaise que nous nous apprêtions à jouer. Cependant, ce dernier a fait l’effort de s’expliquer aussi simplement possible autant en tant qu’hôte d’accueil que game master par la suite.

Le seigneur des anneaux

Nous entrons donc dans une pièce sobre. Elle est dénuée de décoration à l’exception de quelques dessins ayant tous en commun le tracé d’un cercle (étonnant hein). Quelques images du film (version américaine) et une télé allumée qui affiche de la neige non stop. Il est à noter que ce sera comme seule lumière. Le tout accompagné d’une poupée d’une fillette de 8-10 ans avec les cheveux qui tombent devant son visage.

 

Vous comprendrez que le tout est assez glauque et rappelle à chaque instant l’univers oppressant du film.

Nous évoluons à travers des énigmes intéressantes et variées, mais surtout qui rappellent très régulièrement l’histoire. Nous avons à notre disposition un lot de cassettes VHS numérotées auquelles les différentes énigmes nous renverrons sans cesse pour avancer dans l’histoire.

La seconde salle représente la chambre de Sadako avec la fameuse télé mais avec du foin au sol (encore !). La fouille est ici plus compliquée et les énigmes le sont tout autant. Le finish sera l’apothéose de l’histoire avec l’ouverture du puits et la récupération à travers une eau croupie et des cheveux flottants que nous récupérons la clé de la sortie.

La fille du puits

Malheureusement, le temps nous aura fait défaut et nous avons perdu cet escape game à une minute près.

Dans l’ensemble, la réalisation est assez pauvre et mériterait sincèrement un petit up de budget pour passer au niveau supérieur. Les énigmes sont bonnes et très immersives.

Le résultat

Il obtient donc naturellement la 4e place de notre classement hongrois sur 14 escape game, à peu de choses pour rentrer dans notre top.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *