Alerte à Voldograd

Vous êtes une brigade d’intervention chargé de désamorcer une bombe dans un bunker. Cette dernière a été placée là dans le but de tuer Léonard Kalkarine, le nouveau président de la république démocratique du Voldokistan.

La dernière fois

Dernier scénario chez Victory Escape, rue de la Victoire qu’il me restait à tester. On profite encore d’une pause bien mérité pour aller sauver le nouveau président du Voldokistan. Ce dernier, fraîchement élu, est menacé par l’ancien dictateur. Il se réfugie donc dans son bunker, mais une bombe y a été placée. Il ne reste donc plus qu’une heure avant qu’elle n’explose.

L’accueil est comme les fois précédentes, rien à changé la dessus.

Comme une impression de déjà vu

C’est étrange, quand on me propose de descendre dans les sous-sols parisiens, je m’attends généralement plus à un thème issu de la Bastille, ou un cachot médiéval. Il arrive aussi parfois que la licence profite de ce décor pour en faire un bunker, comme c’est le cas chez Fox in a box.

Quoiqu’il en soit, dans ce genre d’escape game, l’immersion est assez réussie. Même si un bunker est plus considéré en béton armé, les pierres apparentes marchent aussi très bien. Pour les énigmes : tout est logique et cela s’enchaîne assez facilement.

Néanmoins, suite à l’usure de la salle, nous rencontrerons un léger problème d’usure de la salle qui nécessitera l’intervention de notre game master. L’autre sera une information qui n’aura pas / mal été rangée par le game master de la session d’avant qui nous aura empêché de trouver un code.

En dehors de ça, tout s’est bien passé de l’accueil au game mastering, il n’y a rien à dire la-dessus.

Une meilleure sortie

C’est donc victorieux que nous sortons de cette salle. Le debriefing se passe correctement et je suis plutôt content des discussions post-escape game cette fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *