Braquage à la française

Max a un fort sentiment de revanche contre ceux qui l’ont fait tomber. Dans cet escape game, vous devez récupérer des preuves accablantes contre lui.

The Game ou l’art de recevoir

Toujours et encore un plaisir de l’accueil chez The Game. Au bout de quatre visites, à chaque fois le protocole est respecté à la lettre et c’est toujours un plaisir au niveau de l’accueil. Chacun de nos game masters – à chaque fois différents – est agréable et souriant.

On y retourne, encore et encore

Le synopsis de cet escape game n’a pas besoin de plus de commentaire de ma part… Cela me semble suffisant, un coffre-fort et une salle des coffres, tel est le décor planté par le scénario. Et là dessus, nous ne sommes pas déçus.

Les éléments sont au-delà de fidèles par rapport à l’idée que l’on peut se faire d’une salle des coffres. Seule la salle de contrôle est un peu légère à mon sens. Je ne spoile en rien – ou pour mieux dire je ne divulgâche en rien – c’est dit dans le préambule par notre game master.

L’histoire est bien ficelée, même si quelques énigmes sont extrêmement répétitives et loin d’être passionnantes, ce qui vaudra une certaine chute dans la note globale de cet escape game. Les énigmes sont assez séquentiels, de bonnes trouvailles pour la déduction des code des coffres, cela reste une partie agréable à jouer.

Une note particulière pour notre game master, qui, en plus d’avoir une pêche d’enfer, est une passionnée tout comme nous, et c’est toujours un plaisir que de rencontrer ce genre de personne

(PS : Si tu lis ces lignes, j’espère que ton escape game Lost Asylum t’a bien fait flippée :p)

Donc ?

Au final, un escape game un peu décevant non pas par son histoire mais plutôt par une forte répétitivité des énigmes qui fini par gâcher le concept en lui même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *