Le clown

Bienvenue à Derry, petite ville maintenant bien connue du Maine où Gripsou le clown y a élu domicile. Nul n’est besoin de vous raconter la suite de l’histoire. Est-ce que vous saurez affronter vos peurs pour venir à bout de ce monstre ?

Nous

Nous continuons nos aventures au sein de La Porte Secrète qui commence à avoir de moins en moins de secret pour nous. Pour rappel, nous restons donc sur place pour faire cinq des six scénarios que propose l’enseigne. Nous changeons de game master au profit cette fois-ci du gérant lui-même qui s’occupera de notre partie.

Nous sommes très rapidement mis dans l’ambiance dans un recoin de l’enseigne où on sent que la lumière peine à y arriver. Le briefing est assez simple, nous sommes liés par la promesse de revenir à Derry si jamais le clown revenait… et « Il est revenu ».

Ca

Le début de l’escape game est très fluide, les éléments trouvés s’emboîtent facilement et ce dans un décors digne des pires cauchemars que propose Gripsou. Néanmoins, cette avancée fulgurante s’arrête rapidement au son entêtant d’une seule et unique chanson en fond sonore qui va vite devenir agaçante !

La suite va vite devenir assez pénible encombrée d’un lot incompréhensible et redondant d’énigmes qui nous font même perdre le fil de l’histoire. J’ai l’impression qu’on nous a jeté plein d’éléments du livre / film à la figure sans ordre ou but précis pour en faire un escape game.

L’avantage est que, petit à petit, le flot d’énigmes s’amenuise et nous pouvons nous concentrer sur les éléments non utilisés pour avancer, ce qui facilite la fin de l’escape game. Nous aurons néanmoins grand besoin de notre game master pour nous sortir de là afin de remettre de l’ordre dans nos idées.

Nous constatons également que la qualité des décors chute un peu au fur et à mesure de l’avancée du jeu, par manque de temps ou de moyens ? Nous l’ignorons à ce moment là, mais quand on voit la qualité de Nicolas Flamel et plus tard de Trésor des Caraïbes, nous sommes surpris par le peu de travail investi sur cette salle.

Eux

Nous sortons péniblement de l’expérience, avec la fâcheuse sensation de n’avoir pas affronté Gripsou mais plutôt d’avoir subit ses pièges. Nous avons en route perdu un peu le fil conducteur du combat.

Nous apprendrons par la suite que « le clown » est un escape game à faible coût et éphémère. Son objectif est de permettre d’estimer si le thème est adapté à la région, au même titre que certaines énigmes. Ensuite, il pourra être implémenté de façon plus aboutie dans un escape game de plus durable. Nous avons donc foulé une sorte de gros bac à sable.

Nous comprenons donc un peu mieux le manque de finition par endroit et peut-être d’application dans les énigmes. C’est dommage car le début est très prometteur et nous a très rapidement enchantés – si je peux me permettre sur ce genre de thème.

Au final un escape game à la hauteur de l’investissement proposé mais qui ne reste pas dans la liste des incontournables de la région. Nous allons découvrir par la suite qu’il y a de biens meilleurs jeux à faire au sein de la même enseigne et nous avons hâte de vous les raconter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *