Théorie du chaos

Swann a décidément tout raté dans sa vie, il est devenu scientifique au sein de L.O.S.E.R. alors qu’il aspirait à d’autres horizons. Heureusement, il a construit une machine à voyager dans la temps qui va nous permettre de modifier les éléments clés de son passé et peut-être lui offrir la vie dont il rêve !

Du côté de l’Escapatoire

Cela fait presque deux ans que les Potes n’avaient pas foulés le sol de l’Escapatoire. Leur premier escape game intitulé « Recherche sous tension » nous avait laissé un souvenir impérissable avec une Mireille survoltée qui a grandement enchanté notre histoire, ainsi que des échanges avec des concepteurs passionnés.

Dans ce nouvel opus, nous retrouvons Swann, L.O.S.E.R. de son état qui entre directement avec nous dans le vif du sujet : il déteste sa vie. Il est devenu scientifique alors qu’au fond de son cœur, germe l’âme étouffée d’un écrivain. Comment le blâmer ?! Qui rêverait de finir scientifique ????

Et c’est pour ça que nous sommes là ! L’aider à concrétiser ce rêve d’enfant. En fait, il a réussi à construire une machine à voyager dans le temps mais ne peut pas la piloter lui-même. C’est pour cela que nous devons retourner à sa place dans les étapes clés de sa vie afin d’en changer le dénouement.

Du côté de chez Swann

Il y a donc plusieurs pierres blanches jalonnant la vie de Swann sur lesquelles nous nous devons d’intervenir pour faire évoluer son parcours professionnel. Dans chacune de ces étapes, notre game master est présent pour nous rappeler notre mission. Il est aussi là comme gardien du temps mais surtout il nous informe de l’effet de nos actions sur sa vie dans le présent.

Les décors sont assez inégaux en fonction des époques. Certains sont très aboutis et finalisés, d’autres font plus bricolage et très « home made ». Il y a parfois un manque flagrant de finitions, à condition d’être un peu regardant évidemment. Mais ça fonctionne quand même bien, on veut y croire et changer la vie de Swann.

Dans l’ensemble, les énigmes sont assez imaginatives et sympathiques à faire, mais on se retrouve parfois un peu perdus dans le jeu de piste qui nous est proposé.

Je regrette simplement qu’il n’y ait pas plus de moments où nous puissions choisir entre les deux destins de Swann ; qu’il y ait comme une barre de progression sur les multiples choix que nous faisons.

Alors oui, je m’emporte, mais je suis un grand fan de l’effet papillon et pour une fois que le sujet est traité et bien traité : j’ai tellement envie de plus…

Du côté de Quentin

Après nous avoir accompagné tout le long du jeu, Quentin – notre game master – reprend son propre personnage pour le débriefing final. Il nous explique alors les multiples dénouements et possibilités de ce scénario.

Nous ne pouvons qu’être reconnaissants et émerveillés par le travail d’écriture autour de ce jeu. C’est une toute nouvelle approche de l’escape game que propose l’Escapatoire avec un scénario à fin variable et une thématique toute nouvelle.

Au final, en tant que grand fan du sujet, j’ai bien peur de ne pas savoir être objectif. Bien qu’il y ait quelques lacunes de finitions, le sujet est  intelligemment traité et très plaisant à jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *