Mission Sherlock

Sherlock Holmes est en réalité un agent de Time Corp. Et pour la première fois, il n’a pas fait son rapport quotidien. Malgré l’envoi de plusieurs agents pour savoir ce qu’il se passe, l’agence n’en sait pas plus et ces agents ne reviennent pas non plus…

Il faut absolument savoir ce qui se passe ! C’est à vous de jouer !

Retour à Baker Street

Rien de tel qu’un petit voyage dans le temps pour préparer le WE. Il s’agit ici de trouver ni plus ni moins que Sherlock Holmes himself ! En route donc au 221b Baker Street à Londres en cette bonne vieille année 1891.

Avant cela, nous entrons dans les nouveaux locaux de la Time Corp. Cela en dit long sur les escape game que l’on va trouver au fur et à mesure. L’accueil est classieux et assez insolite. Notre hôtesse, en tenue d’époque, nous fait donc entrer et visiter les locaux de la Time Corp. Les fondamentaux sont proposés dès l’accueil (et à la sortie également), les discussions vont bon train en attendant notre game master.

Il est rare de pouvoir faire la comparaison, mais on se retrouve dans la même ambiance que chez Artimus Escape, de plus, la thématique est sensiblement la même : les voyages dans le temps. Mais nous arrêterons les comparaisons ici.

Vers l’infini et une autre époque

Quoiqu’il en soit, l’univers steampunk est mis à l’honneur dans une déco de cuivre, tout en laissant quelques indices ici et là sur Sherlock Holmes et en y ajoutant quelques poulpes décoratifs. Ce mélange des univers est assez spécial, mais il se comprend assez vite par la suite.

Nous nous engouffrons dans un tunnel spacio-temporel avec lumière et – parait-il – bruitage, et la porte de la maison de Sherlock s’ouvre. Bon, il faut pas se mentir : ce n’est qu’un grand salon, à ceci près que la recherche papier peint – mobilier d’époque est quand même assez poussée. On y notera cependant quelques anachronismes mineurs, mais puisque S.H. est un voyageur du temps, il se peut qu’il ait ramené des vêtement Zara du futur…

Les énigmes sont séquentielles et le point de départ est assez difficile à trouver, ce qui à occasionné pour notre groupe un petit moment de solitude sur le « quoi faire » et à approfondir la fouille. Le début a donc été assez confus avec une également une énigme que nous n’avons pas trouvé intuitive.

Une fois ce moment perturbant passé, la suite de l’escape game s’est déroulé assez facilement et logiquement jusqu’à la sortie. Même si c’est surtout notre instinct de gamer qui nous a permis de sortir aisément des pièges tendus, il y a cependant assez peu d’énigmes dans ce jeu et l’on peut dire que la licence commence par un escape game des plus simples.

Enquête sur un enquêteur

La fouille est assez peut présente, ou en tout cas, ne sera pas un point primordial, espérons également que cela se complexifie avec la suite.

Les indices ici sont à la demande, et nous sommes prévenus dès le début… Du coup, pour nous ré-aiguiller, notre game master ne nous a pas balancé d’indice comme ça, mais en nous demandant si nous en voulions un… C’est un détail, certes, mais que nous apprécions.

Au final, nous ressortons de cet escape game satisfaits, et nous savons, de source sûre, que la suite sera bien plus corsée que celui-là ne l’est : Nous avons donc hâte de relever le défi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *