1001 Nuits

Tout le monde connaît l’histoire des contes des 1001 nuits. Revivez autant de contes que possible à travers cet escape game hors du commun.

Vers la banlieue et l’au-délà…

Profitons de ce long week-end de Pentecôte pour aller dire bonjour à nos amis qui vivent loin derrière le périf’. C’est ainsi qu’on se retrouve à Lieusaint (77), pour continuer les scénarios d’Escape Yourself.

L’accueil est toujours aussi sobre avec l’absence complète de nos fondamentaux. Cependant, cette fois, notre game master nous « reconnait ». Pourtant nous ne sommes pas venus depuis quelques mois et la licence doit brasser un peu de monde. Pour la suite, on nous impose un briefing plus-que-complet. C’est un peu dommage vu que notre game master savait que nous connaissions les lieux…

Raconte moi une histoire !

L’histoire nous semble au premier abord assez féerique et fini même par être intéressante ! Pour sauver la princesse, il nous faut donc plonger dans le livre de contes des 1001 nuits et en retrouver neuf. Cela promet donc une quête des plus inhabituelles !

Une fois l’introduction vidéo passée, notre fouille commence. Au premier abord, on se rend compte que le thème est très bien respecté dans le décor. Il y a un vrai travail de recherche sur le thème, sur les contes et sur la réalisation. On notera cependant quelques soucis de finitions qui sont bien dommage, sans pour autant nous sortir de l’immersion.

Escape game [1001 nuits] de la licence [Escape Yourself, Lieusaint] à Lieusaint - Photo de la lampe d'Aladin encore fumante.

Les énigmes s’enchaînent assez facilement en reconstituant les contes de façon assez logique. Les histoires peuvent être abordées en parallèle, ce qui a pour avantage de ne laisser personne inoccupé. Restera un bémol sur l’un des contes dont la réalisation autant que le but sont totalement incompréhensibles sans indice.

L’un des points forts réside dans la scénarisation de l’escape game : divers éléments arriveront avec timer, d’autres avec des actions bien précises. C’est un fait totalement rare et dans le cas de cet escape game, parfaitement bien réalisé. Une fois la quête finale effectuée, vous aurez l’occasion de rester dans le livre pour trouver encore et toujours plus de contes pour faire un meilleur score.

Conter n’est pas jouer…

Attention : ce n’est pas clairement dit durant le jeu, mais si vous ne validez pas la quête finale avant la fin du chrono, vous êtes considéré comme « perdant ». C’est précisément ce qui nous est arrivé. En effet, notre game master vient nous chercher à la fin de l’escape game avec une tête décontenancée. Il nous annonce que nous avons perdu et insiste bien sur ce point. Pourtant nous avions a fini le scénario de base en 44 minutes et qu’on a juste voulu trouver plus de contes. Sachant que nous pouvions sortir à tout moment… nous n’avons pas réalisé qu’il fallait absolument valider la sortie pour « gagner ».

Moué… bof… en tout cas, ce n’est pas très clair là-dessus et c’est bien dommage. Nous sortons donc sur ce dernier élément amer en tête. C’est malheureusement le souvenir qui nous en reste alors qu’il s’agit d’un très bon escape game.

Au final, on y retiendra que cet escape game pourrait se glisser facilement dans notre top avec son système de « contes » à trouver, d’originalité de scénario si seulement les finitions étaient plus abouties et les explications plus claires sur quelques détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *