La croisière infernale

Tout le monde le sait, en cas de pépin, seuls les plus rapides s’en sortiront. Vous n’êtes clairement pas de ceux-là. Néanmoins, avant que le bateau ne sombre, vous avez une heure : utilisez là au mieux !

Love Boat

Il est une question existentielle quand on démarre un escape game à thème : quelle va t-être la chanson associée à l’événement ? Et bien, dans le cas de la croisière infernale, nous sommes devant un cruel dilemme ! Est-ce qu’on va chantonner le Love Boat* en premier ou My heart will go on** ?
[* Pour les personnes nées après les années 2000 : c’est « La croisière s’amuse », un soap kitchissime sur un bateau.]
[** Bon là quand même… pas besoin hein… faut pas abuser ? Si ?]

Avant l’embarquement – dans ce qui devrait être une croisière sans encombre – nous sommes accueillis sur le ponton avec ce que nous appelons désormais nos fondamentaux ! L’hôtesse est donc charmante, souriante. Elle nous informe que la mer est calme et que le voyage devrait bien se passer. Les issues de secours se trouvent néanmoins là et là…

Les explications d’usage sont donc claires et limpides ! Ah ah… pour un voyage en mer… limpide… non ?! Bon ok… Cependant, durant notre charmant voyage, il semblerait qu’une avarie ait lieu nous laissant ainsi seuls en mer ! (Mister WILSOOON). Nous rejoignons donc rapidement la cabine du capitaine, vidée de son commandement. Que faire ?

Terre droit devant !

Pour commencer, on peut dire que la cabine est très ressemblante et il en est de même pour l’ensemble des pièces de cet escape game. Et même si les liens entre les pièces sont assez grossiers (on met quand même pas une machinerie au même étage que les sorties de secours…), chaque pièce a bien sa propre identité. D’ailleurs on se demandera souvent où se cache la prochaine salle tellement les éléments du décors s’emboîtent bien les uns aux autres.

Côté énigmes, on tape dans le classique, mais toujours en lien avec l’univers marin. La difficulté résidera dans la variété (qui nous fera nous remettre en question à chaque fois) et le nombre d’énigmes qui seront à notre disposition. Une parfaite fouille et un bon sens de l’observation vous permettront d’avancer tout au long de cet escape game.

Le canoé rose, près du lac

L’immersion vient donc de ces deux éléments : une réalisation propre et soignée associée à des énigmes toutes sur le thème maritime. On y ajoute une bande son des plus adéquates et l’ensemble fourni un bon moment de réflexion entre amis.

Il n’y a donc pas de point où cet escape game chavire, l’ensemble est fluide, les SOS sont biens reçus et la mer agitée peut facilement faire boire la tasse si on se laisse aller. Au final, je trouve cet escape game très bon et très agréable à faire, il est cependant à conseiller pour des joueurs d’un niveau confirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *