Dracula

Le descendant d’Abraham Van Helsing a besoin de vous. Il pense savoir où trouver le dernier vampire qui n’est ni plus ni moins que le comte Dracula lui-même. Rejoignez-le dans un manoir abandonné, à la tombée de la nuit. Il vous reste une heure pour vaincre le vampire.

Miroir, mon beau miroir

Cela faisait une bonne année qu’il n’y avait pas eu de nouveauté chez HintHunt Paris. La dernière en date étant le secret du pirate qui reste un des meilleurs escape game de Paris à mon sens. Du coup, c’est avec un certain plaisir et beaucoup d’attentes que nous allons tester cette nouvelle aventure proposée par l’enseigne parisienne.

L’accueil est assez standard avec boisson à volonté, même si on notera l’absence de bonbons. Les game masters vont et viennent en attendant que notre groupe soit complet, nous laissant ainsi à nos discussions de retrouvailles. Une fois le groupe formé, les réjouissances commencent !

On n’échappera pas aux sacro-saintes règles de l’escape game malgré tout. D’un autre côté, je peux comprendre le besoin de sécurité et ils ont l’expérience de centaines de joueurs qui démontent encore les prises, lèchent les ampoules et viennent se plaindre après… Passons et entrons dans l’antre du monstre.

Ail, Ail, Ail…

Une fois dans la pièce, quelques précautions d’usage sont une fois encore rappelées par notre game master. Il reste deux-trois trucs qui pendouillent dans l’escape game et il ne voudrait pas avoir encore à tout recoller après notre passage… En même temps, j’avoue que ce bout de papier peint mi-déchiré-tombant est très alléchant et titille la Bree Van de Kamp en nous !

Le décors est plutôt sobre, je dirai du mobilier recyclé du début du XXe siècle, une bonne couche de poussière présente et la décoration dans les tons rouge et or. Je dirai qu’on est assez dans ce qu’on imagine d’un vieux manoir. Il y a de la place pour circuler pour quatre joueurs sans plus. Le travail de fouille et de déduction peut donc commencer.

Les énigmes. C’est là que – pour nous – se trouve la principale faiblesse du scénario. Se mélangent des énigmes pour obtenir des artefacts du monstre et des énigmes pour obtenir des objets de chasse de Van Helsing. Et force est de constater que le mélange ne prend pas. Les énigmes semblent incohérentes et nous les faisons plus par habitude que par pur suivi de l’histoire. Le fil conducteur reste obscur malgré les lampes torches mises à disposition en quantité appropriée (ce qui est à noter !).

Un suppo et au pieu

Comme vous vous en doutez, nous nous retrouverons nez à crocs avec notre ami hématophage, attendant patiemment la tombée de la nuit pour faire de nous son petit dèj de minuit. Une fois encore, une certaine incohérence demeure ici. Les énigmes sont floues, assez peu intuitives et c’est encore une fois par réflexe que nous trouverons les moyens de nous en sortir.

Une fois notre mission achevée, nous ne sommes pour autant pas sortis du manoir. Il nous reste une dernière tâche à accomplir qui sera une simple formalité. Finalement dehors et loin de l’air vicié – façon méchoui – par la dépouille de Dracounnet en plein coup de soleil, nous aurons l’occasion d’en savoir un peu plus sur les projets concernant cette salle.

Le futur de Dracula

Force est de constater qu’il y a beaucoup de choses à améliorer pour pouvoir exploiter pleinement cette salle : cela va du sens des énigmes et des aiguillages permettant leur compréhension en passant par l’automatisation des éléments de jeu. Nous avons eu l’occasion de résoudre une énigme mais sans en avoir le résultat immédiatement… C’est assez perturbant. Et, à mon sens, il y a aussi un besoin ici d’améliorer l’histoire globale et son contenu? Le tout permettra d’obtenir un escape game avec un beau potentiel !

Au final, un escape game qui en est à ses débuts et qui pourrait avoir toutes les chances de devenir un fort bon jeu. Mais il faudra attendre un petit moment pour qu’il devienne réellement plaisant. Le temps que les concepteurs, plein d’idées d’améliorations, puissent corriger les quelques éléments primordiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *