L’odyssée de la pièce

Tout le monde souhaite participer à une découverte historique ! Tous les sept ans, les étoiles s’alignent et une fissure spatio-temporelle s’ouvre sur une planète distante. Il est temps de faire vos preuves…

Un nouvelle pièce

Il était temps d’achever l’ensemble des scénarios proposés par la licence. C’est donc avec plaisir – et notre dream team – que l’on vient affronter l’odyssée de la pièce. Une nouvelle fois, nous sommes accueillis poliment… mais sans trop d’intérêt pour notre groupe de clients avant le moment du départ.

Aucun des fondamentaux ne sera proposé, mais le briefing est clair et précis. Que demander de plus ?

Ulysse revient !

Il nous fallait attendre l’alignement des planètes pour qu’enfin la faille spatiale s’ouvre. C’est chose faite, il ne reste plus qu’à plonger dedans et investiguer ce qui nous attend derrière. Ni une, ni deux, on enfile nos combinaisons spatiales et on fonce vers l’infini et au-delà.

Dès l’entrée, on est plongé dans une partie de vaisseau digne d’Alien avec l’ordinateur de bord et tout ce qui s’en suit. Un peu de fouille et les éléments commencent à se mettre en place. Mais d’ores et déjà deux défauts à mes yeux : beaucoup de choses à lire et peu de place pour bouger à cinq.

Entre les éléments de l’ordinateur, le journal de bord, on a beau être cinq, cela fait beaucoup trop d’informations à partager. Qu’à cela ne tienne, après cette indigestion, on commence à relier les énigmes entre elles et on avance.

L’autre partie se déroulera sur la planète dont la reconstitution est très propre et assez féerique. Le plafond stellaire est bien fait et ça provoque une immersion de toute beauté.

Les énigmes ont ce même défaut d’être dépendantes une fois encore de la lecture. Quelques vices cachés également nous ont bloqués. En effet, après avoir fait les bonnes manipulations, aucun élément ne nous disait qu’on avançait correctement.

On est donc revenus !

Le lieu planétaire final est assez éblouissant de simplicité et de beauté. C’était un vrai plaisir que d’évoluer dans ces épreuves qui finalisent le jeu. On est donc ensuite sortis victorieux et enchanté de ce voyage.

Au final, même si on était déjà éblouis par la beauté du vaisseau spatial, c’est encore plus enjoué que l’on a découvert le reste de l’escape game. Néanmoins, entre le trop de lecture et le manque d’annonce si on a fait la bonne action, on se lasse un peu des énigmes.

Une pensée sur “L’odyssée de la pièce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *