Le dernier casse

Vous infiltrez la Royal Bank pour y dérober le butin. Pour ce braquage, il vous faudra récupérer un maximum de lingots avant que la police n’arrive !

Let’s go!

C’est un nouveau matin de décembre qui point à l’horizon. Cela peut ressembler à un jour tout à fait standard pour la plupart des badauds, mais pour nous, le moment est venu de braquer une des banques de la ville.

Dès potron-minet, nous arrivons donc à Little Red Door et nous atteignons la salle d’accueil. Cette dernière est décorée d’un savant mélange entre l’Égypte et Noël. Nous avons donc face à nous des gigantesques statues d’Anubis ou d’Isis tout enguirlandé.

Une fois la petite porte rouge refermée derrière nous, nous rencontrons nos hôtes de cette matinée, et après une rapide prise de contact, nous nous séparons en deux groupes pour mener à bien notre braquage.

Un max de lingots

L’avantage indéniable de la salle, c’est qu’elle ne s’est pas transformée suite à l’intense succès de la Casa de Papel. Nous avons donc affaire à une vision pure et neutre du jeu – rien que pour cela : merci !

Les deux groupes ainsi formés s’occupent indépendamment d’entrer dans la banque, déroutant ainsi l’ensemble des systèmes de sécurité pour aider l’autre groupe à avancer. Évidemment, tôt ou tard, les groupes se rejoignent pour ne former plus qu’un et ainsi forcer un maximum de coffres-forts.

Comme tout braquage multi-coffreS, le jeu d’ouverture final est assez répétitif. Bien qu’amusant la première et seconde fois, une fois le concept compris, le jeu devient lassant et on attend un peu que ça se termine pour passer à autre chose.

L’ego des potes

Bon bah, la sortie sera honorable avec un joli score de 7 lingots volés. De quoi nous offrir encore de bons gros voyages escape games à travers le monde – si seulement…

Prochaine aventure : Pour un temple, avec toi…

Au final, un jeu qui a su rester un bon standard du braquage de banque. Les énigmes sont diverses et amusantes jusqu’au pillage final un peu répétitif mais challengeant.